Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

DAEU : Un bon « cru » 2010-2011 - Université Angers

DAEU : Un bon « cru » 2010-2011

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

DAEU : Un bon « cru » 2010-2011

Les lauréats 2010-2011 du DAEU ont reçu leur diplôme lors d’une cérémonie organisée le 6 Décembre dans les locaux du CUFCo. Ce temps convivial couronne le succès de la démarche de reprise d’étude des candidats. Certains d’entre eux poursuivent aujourd’hui leur formation au sein de l’Université.

Repères 2010-2011 : 114 inscrits au DAEU (à Angers, Cholet et Saumur), un taux de succès de 75% des présents aux examens.

Le DAEU à la loupe

Le DAEU (Diplôme d'accès aux études universitaires) donne les mêmes droits que le baccalauréat, notamment en termes d'accès aux études supérieures. Ce diplôme est destiné aux personnes ayant interrompu leurs études depuis au moins deux ans sans avoir obtenu le baccalauréat. Les motivations des candidats sont variées :

  • reprise des études supérieures, notamment à l'université (IUT, BTS, Facultés),
  • évolution dans l'entreprise par promotion, elle-même subordonnée à l'obtention du DAEU,
  • concours administratifs requérant le baccalauréat.

Les candidats au DAEU suivent des cours dans les locaux du CuFCo à raison de 11h hebdomadaires en moyenne. Les candidats sont âgés de 20 à 45 ans. Salariés pour certains, ils doivent donc combiner leurs cours et leur travail personnel avec leur activité professionnelle. Ils choisissent de passer le DAEU A littéraire ou le DAEU B scientifique. Des professeurs de lycée en activité ou à la retraite (et quelques universitaires) leur dispensent des cours de septembre à mai. Les étudiants passent ensuite leurs examens dans 4 matières (2 enseignements obligatoires et 2 options) et doivent les valider en 4 ans maximum.

Si vous êtes intéressés par ce diplôme, n'hésitez pas à contacter Cécile Heveline | 02 44 68 86 75 | cecile.heveline @ univ-angers.fr

 

TÉMOIGNAGE

"Ça vaut le coup de s'accrocher"

Dorine Bompas, 22 ans, a réussi le DAEU B en mai 2011. Titulaire à la base d'un CAP esthétique, elle souhaitait reprendre une formation de préparatrice en pharmacie. L'inscription à ce brevet professionnel était conditionné à l'obtention du Bac. "Je me suis retrouvée bloquée", témoigne-t-elle. On l'a orienté vers le DAEU, qui lui permettait de "passer le Bac" en 9 mois. Le rythme soutenu des cours et le travail personnel à fournir l'ont poussé à lâcher son travail d'esthéticienne pour ne se consacrer qu'au DAEU. Des efforts qu'elle ne regrette pas car le DAEU lui a ouvert des portes. Dès juillet, Dorine attaquait sa formation en apprentissage à la CCI. Dans 2 ans, elle sera préparatrice en pharmacie.

Commentaire de pontie posté le 4 novembre 2012 à 14:43

oui Dorine a réussi son projet professionnel grâce au CUFCO mais aussi grâce à sa volonté de réussir et parce qu'elle a su faire les bons choix et s'impliquer totalement dans son projet. En tant qu'enseignant de Dorine , je peux temoigner que la chimie n'était pas son fort et bien elle a su s'y mettre et réussir ses examens. Ce qui est important dans cette réussite c'est aussi que les promotions de DAEU à l'université d'Angers-Cholet-Saumur sont très solidaires (création de sites web par promo par ex.) et cette solidarité porte ses fruits. En conclusion même sans le bac on peut grâce au DAEU et à un projet professionnel bien réfléchi, accéder à des études supérieurs et les réussir !

*
*
*

Pour en savoir +

Arts, lettres, langues

Sciences, technologies, santé