Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Formations

Plateforme Lansad - Université Angers

Lansad

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Bientôt une plateforme de langues made in UA

La future plateforme doit être alimentée

Les enseignants de la cellule Lansad (Langues pour spécialistes d’autres disciplines) travaillent, avec le Lab’UA, à la mise au point d’un portail numérique permettant à chacun de s’améliorer en anglais, en allemand, en espagnol ou en chinois. Mise en ligne prévue pour la rentrée 2017.

La cellule Lansad a vu le jour en 2013. Objectif : constituer un réseau entre tous ceux qui, à l’Université d'Angers, enseignent une langue à des étudiants qui ne sont pas inscrits dans un cursus linguistique, quelle que soit leur composante.

Le 28 juin 2016, les membres de la cellule se sont retrouvés à la Faculté des sciences. Leur 4e journée annuelle a été en grande partie consacrée à leur projet de plateforme multilingue.

Parcours à la carte

Le nouvel outil est né d’un double constat. N’étant pas des linguistes, les étudiants affichent des niveaux hétérogènes, et, si les cours en présentiel sont indispensables, ils ne sont pas suffisants. L’idéal serait de proposer des parcours sur-mesure, où chacun pourrait travailler sur ses points faibles à son rythme, à domicile par exemple. Comment ? C’est là que le numérique intervient.

La plateforme va permettre de suivre des parcours pédagogiques spécifiques. « Quelque chose qui correspond réellement à l’étudiant », insiste Anne Wilkinson, coordinatrice de la cellule Lansad, enseignante d’anglais à la Faculté de droit, d’économie et de gestion. « On dispose déjà d’un pool de ressources que l'on va enrichir progressivement et l’on pourra construire autant de parcours que l’on veut en fonction des besoins des apprenants », complète son homologue de la Faculté des sciences, Bruno Menan, co-responsable du projet.

La mise en œuvre du projet bénéficie de l'expérience de la création du portail régional Numerilang, développé par les Universités d’Angers, de Nantes et du Mans. De nouvelles ressources seront produites par les enseignants du réseau Lansad. « L’idée, c’est de fédérer les énergies des différentes composantes, en mutualisant nos ressources et compétences ».

« Attrayant et efficace »

Le 28 juin, les enseignants du Lansad se sont retrouvés à la Faculté des sciences pour faire le point sur le projet et commencer à alimenter la plate-forme
Ces contributions correspondront aux nouvelles possibilités offertes par la technologie (documents interactifs, vidéos avec questions intégrées…).  « On veut faire quelque chose d’attrayant et d’efficace d’un point de vue pédagogique », souligne Bruno Menan.

La plateforme accueillera des supports de cours, des exercices de grammaire, de vocabulaire, de compréhension écrite ou orale… « L’étudiant pourra faire un auto-diagnostic et suivre des modules progressifs selon ses propres besoins », explique Anne Wilkinson. Tous ne lui seront pas ouverts : l’accès pourra être conditionné à l’acquisition de prérequis pour le comprendre. Un espace permettra à chaque utilisateur de visualiser sa progression.

L’étudiant pourra travailler les notions inscrites à son cursus, et davantage s’il le souhaite, pour préparer une certification par exemple. Il y trouvera aussi des modules transversaux : comment rédiger un CV, une lettre de motivation dans une langue étrangère, etc.

Les personnels aussi

Les étudiants ne seront pas les seuls à en profiter. Les personnels de l’UA pourront suivre des parcours de progression.

La mise en ligne est attendue pour la rentrée de septembre 2017.

Commentaire de Guillet Catherine posté le 6 septembre 2016 à 17:34

Ingénieur en biologie à l'Université, intéressée par l'anglais mais ne trouvant pas toujours le temps ou les ressources pour le travailler, je trouve que c'est une excellente initiative, bravo!

*
*
*

Innovation pédagogique

Le projet de la cellule Lansad est l’un des quatre lauréats de l’appel à projets Innovation pédagogique lancé par l’UA. Le palmarès a été dévoilé en juin dernier lors de la 4e journée E-pédagogie.

À ce titre, durant 2 ans, Anne Wilkison, Bruno Menan et deux autres enseignants impliqués vont être déchargés d’une partie de leurs heures d’enseignement afin de faire avancer la plateforme multilingue. Ils recevront également l’appui du Lab’UA, centre de l’innovation pédagogique de l'Université d'Angers, et en particulier de l’un de ses ingénieurs pédagogiques.