Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Attention... plante sensible ! - Université Angers

Attention... plante sensible !

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Attention... plante sensible !

Dans la serre du jardin botanique, la sensitive (Mimosa pudica L.) est une des plante qui a le plus de succès, surtout auprès des enfants. Au moindre contact, toutes ses folioles se replient une à une ainsi que la feuille toute entière. Environ 15 minutes après, la feuille de la sensitive aura retrouvé sa position initiale. Mais au fait... comment fait-elle pour bouger alors qu'elle n'a pas de muscle ? Et pourquoi bouge-t-elle ?


"Eh ! Mais c'est vivant !" s'étonnent les jeunes visiteurs en voyant la sensitive bouger ses feuilles ! Les plantes et leur absence de mouvement visible sont souvent considérées à tort comme moins "évoluées". Pourtant, beaucoup d'entre elles ont la capacité de se mouvoir pour différentes raisons (recherche de nutriments, recherche de la lumière ou éviter un risque).

Mimosa* pudica L. (du latin "mimus" : mime, et "pudicus" : pudique) est une "mauvaise herbe" présente dans de nombreux pays tropicaux. Elle contient des alcaloïdes qui la rende potentiellement toxique. Elle produit des inflorescences globuleuses roses et ses feuilles sont formées de quatre folioles pennées. Sa capacité à bouger est possible grâce à  la présence de cellules gorgées d'eau placées à des endroits stratégiques c'est à dire à la base de chaque feuille, de chaque foliole et de chaque penne  (points rouges, fig A). Pleine d'eau, ces cellules maintiennent l'ensemble dressé. Le moindre contact provoque un signal électrique déclenchant  l'expulsion de l'eau des cellules. Les pennes n'étant plus maintenues, elles se replient les une après les autres en transmettant le signal au voisines puis aux folioles et enfin à la feuille toute entière (fig. B). Si une feuille est blessée, la réaction peut même être transmise à des feuilles plus éloignées !

Quant à la raison pour laquelle la plante bouge lorsqu'on la touche, il y a plusieurs hypothèses...

La première est que le replis de ses feuilles permet à la plante de les protéger lors d'intempéries. Un arbre tropical appelé Arbre à pluie (Albizia saman (Jacq.) Merr.) a un comportement comparable lorsqu'il pleut. Dès que des nuages apparaissent, les feuilles de l'arbre se replient, permettant également à l'eau d'atteindre le sol plus facilement. Une fois le soleil revenu, les feuilles se redressent de nouveau.

Dans la deuxième hypothèse, on peut imaginer un mouvement de duperie afin de faire croire aux prédateurs herbivores que la nourriture sera moins importante que sur la plante voisine. De plus, ils seront  moins attirés par la plante car une fois ses  feuilles toutes repliées sur sa tige, cette dernière arbore en plus des épines !

* Cette espèce ne doit pas être confondue avec le Mimosa des fleuristes qui appartient en réalité au genre Acacia et non au genre Mimosa. Quant à l'arbre que l'on appelle généralement Acacia (ou Robinier faux-acacia) appartient au genre Robinia et non au genre Acacia.