Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Lentivec Biogenouest - Université Angers

Lentivec Biogenouest

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

LentiVec intègre le réseau Biogenouest

mains de chercheur travaillant avec des gants bleus sur une paillasse avec un pipette

Lentivec, la plateforme du pôle santé qui travaille en particulier sur la thérapie génique, vient d'obtenir sa labellisation Biogenouest. Cette plateforme spécialisée rejoint ainsi le réseau interrégional de plates-formes technologiques en sciences du vivant et de l'environnement qui fédère plus de 70 unités de recherche du Grand Ouest dont font aussi partie à l'UA les plateformes Phénotic et PIAM phyto .

Pour modifier l’expression génique d’une cellule, il faut pouvoir y introduire une séquence d’ADN ou d’ARN. Plusieurs méthodes existent, une des plus efficaces étant actuellement l’utilisation de virus, qui naturellement introduisent leur patrimoine génétique au sein de la cellule qu’ils infectent. La création de virus recombinants repose sur le remplacement des séquences impliquées dans la réplication ou la pathogénicité virales par une ou des séquences géniques d’intérêt. Cette stratégie a permis d’ouvrir ainsi la voie, il y a 30 ans, aux premiers essais cliniques en thérapie génique.

Le lentivirus, au service de la thérapie génique et de la recherche fondamentale

Un des virus les plus utilisés est le Lentivirus recombinant, qui a l’avantage d’intégrer les gènes d’intérêt dans l’ADN de la cellule cible, permettant ainsi sa conservation dans le génome cellulaire des cellules au cours des divisions cellulaires successives. En plus de la thérapie génique, les lentivirus sont en parallèle d’excellents outils dans le domaine de la recherche fondamentale, puisqu’ils permettent de faire du lignage cellulaire in vivo, de moduler l’expression de gènes particuliers, de fabriquer in vitro des protéines à façon, ou de créer des animaux transgéniques dans un vaste éventail de thématiques …

La seule plateforme du pôle santé labellisée à ce jour

La plateforme de production de lentivirus recombinant LentiVec a débuté son activité en 2013 au sein de la SFR ICAT du pôle santé avec le soutien de l’université d’Angers. Grâce à la mise en place d’une démarche qualité, de programmes de recherche et développement et d’une ouverture aux laboratoires extérieurs à l’UA, LentiVec vient d’intégrer le réseau interrégional de plateformes biomédicales Biogenouest. C’est la seule plateforme du pôle santé labellisée à ce jour et la seule des plateformes de vectorisation de ce réseau Grand Ouest à produire des lentivirus recombinants.