Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Vous êtes demandeur d'emploi - Université Angers

Vous êtes demandeur d'emploi

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Demandeur d'emploi

Comment financer votre formation si vous êtes demandeur d'emploi ?

Diverses situations doivent être distinguées :

Si vous êtes bénéficiaire d’allocations chômage :

Pour conserver le bénéfice d'une indemnisation par le Pôle Emploi pendant la formation, il est nécessaire que la formation soit prescrite par l'agence locale pour l'emploi (ALE) dont vous dépendez, sous peine de radiation. Il n'y a pas de critères exclusifs ayant trait, par exemple, à la nature ou à la durée de la formation. La prescription se traduit par l'inscription du stage dans le cadre du Plan d'Action Personnalisé (PAP).

Les demandeurs d'emploi bénéficiaires de l'allocation de retour à l'emploi (ARE) dont le projet de formation a été validé par leur agence locale pour l'emploi, se voient délivrer par l'agence locale pour l'emploi une attestation d'inscription à un stage de formation (AISF).

Elle marque l'engagement dans une formation et permet au Pôle Emploi d'opérer le maintien d'une indemnisation, sous la forme spécifique de l'allocation de retour à l'emploi formation (AREF).

La durée de son versement correspond à la durée de la formation, dans la limite des droits acquis au titre de l'assurance chômage. Elle s'impute, jour pour jour, sur la durée des droits à indemnisation restant à l'entrée en formation.

En cas d'épuisement des droits avant le terme de la formation, une allocation de fin de formation peut être demandée, elle est accordée de manière dérogatoire et très exceptionnellement pour les formations universitaires.

 

En l'absence de prise en charge

En l'absence de prise en charge, les frais de formation restent à la charge des demandeurs d'emploi, dans la limite d'un plafond.

Les anciens titulaires d'un contrat à durée déterminée peuvent solliciter un Congé Individuel de Formation dans l'année suivant le terme de leur dernier contrat, sous certaines conditions d’ancienneté : ils doivent justifier de 24 mois d'activité professionnelle dans les 5 dernières années (quelque ait été la nature des contrats, s'il ont été de droit privé), dont 4 mois en CDD dans les 12 derniers mois. Les formations engagées doivent être à temps plein continu. Le congé individuel consiste en une possibilité de maintien intégral ou partiel de la rémunération antérieure et de prise en charge des frais de formation.

Les intérimaires peuvent également solliciter un congé individuel de formation en cours de mission ou dans les 3 mois suivant le terme de leur dernière mission, sous certaines conditions d’ancienneté : ils doivent justifier de 1014 heures dans la profession sur les 12 derniers mois (ou 2 028 heures sur les 24 derniers mois) dont 507 heures, toutes missions confondues dans l'entreprise de travail temporaire.