Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

CRASH 2018 - Université Angers

CRASH 2018

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

CRASH 2018 : les GEII d’Angers en compétition

The Team 2018

Cette compétition qui dure trois jours réunit les participants pour un grand marathon de la robotique. Elle est l’occasion unique de partager une expérience avec des étudiants de tous les IUT de France. Sur les dix équipes participantes, trois équipes angevines ont décidé de relever le défi. Elles ont participé à la compétition du 6 au 9 juin dernier après s’être préparées depuis le mois de novembre.

L’édition 2018

Pour sa quatrième édition, le concours se porte sur le thème du tennis. Les étudiants ont travaillé sur un robot capable de détecter mais aussi de renvoyer des balles de tennis déposées aléatoirement sur une zone. Le but est d’avoir le moins de balles dans un espace donné, le tout en 1 min 30.

Comment les étudiants d’Angers appréhendent-ils le concours ?

Dès le début de l’année universitaire, les étudiants se sont préparés à cette rencontre, en commençant par se familiariser avec les bases de la robotique. Au mois de novembre, les règles officielles sont tombées. Avec l’aide de M. Yves Leteurtre, enseignant en électronique à l’IUT d’Angers, les étudiants ont travaillé sur des stratégies à développer. Ils ont défini le rôle de chacun dans des équipes constituées de deux à huit : l’un s’est chargé de la détection de la balle, l’autre de son renvoi sur le terrain adverse, etc. Dans l’année, les étudiants en première année estiment que ce projet a représenté une centaine d’heures de travail, une charge conséquente mais qui importe peu lorsque l’on est passionné. A la question : “pensez-vous pouvoir gagner cette année ?”, Dimitri Paumard, un étudiant de l’IUT GEII d’Angers a répondu : “Si on aboutit et au vu des solutions mises en place, on a nos chances !”

Le concours de Cachan, un vecteur de connaissance mais aussi un moment de convivialité

“Peu importe le nombre d’heures de travail, la motivation est là.” Participer au concours robotique de Cachan demande beaucoup de travail certes, mais la première victoire est là : l’acquisition des connaissances est au rendez-vous. Pour Marvin, membre d’une des équipes de l’IUT d’Angers, c’est sa passion pour les robots qui l’a poussé à participer au concours. En d’autres termes, le projet d’élaborer un robot en développant des problématiques techniques est très enrichissant. Ce concours permet de rencontrer des étudiants et de discuter avec eux. Pour M. Leteurtre, leur enseignant : “Utiliser le concours comme vecteur pédagogique est un bon moyen pour s’en servir dans plusieurs matières”.

Même si cet événement offre l’occasion aux étudiants en GEII de France de s’affronter dans un concours, elle permet avant tout de se rassembler pour échanger ou encore faire des rencontres. L’ambiance y est très festive et cordiale. L’an dernier, professeurs et participants se sont réunis autour d’un barbecue pour partager un moment de convivialité. De plus, nous pouvons y retrouver des activités telles que des expositions, des ateliers, du cinéma, des conférences, qui favorisent le côté fédérateur.

Finalement, les étudiants ont eu hâte de finaliser leur projet et de le présenter au concours robotique de Cachan. En effet, c’est l’occasion unique pour ces participants de se mêler à une épreuve à l’échelle nationale. Les étudiants se sont révélés plus que motivés pour relever ce challenge qui a ponctué leur première année d’IUT en GEII et sont arrivés en huitième de finale ! Bravo à eux.

 «Dossier de presse CRASH 2018.pdf» (1.2 MB)

Retour en images

Concours_Robot_Cachan_.2018_relâche
Installation des stands
Le match