fr | en

Séparés par des virgules

Challenge robotique GEII – Ready to rumble ?

Vous avez aimé la compétition ? Les robots vous ont marqués ? Vous souhaitez en savoir plus sur le Challenge robotique GEII qui s’est déroulé du 23 au 25 janvier dernier dans le hall d’accueil de l’IUT ? Retour en quelques lignes et images sur cet événement festif qui a mis à l’honneur le talent en robotique des étudiants de 1re année en GEII et a donné lieu à de nombreuses animations.

Initié par Monsieur Yves Leteurtre, enseignant en électronique à l’IUT d’Angers, ce concours a permis aux 16 équipes sélectionnées – sur les 48 initialement composées – de s’affronter dans une ambiance festive et conviviale. Les robots se sont confrontés sur la piste, avec un parcours de plus en plus complexe au fur et à mesure de la compétition. Tout autour de la piste, les étudiants en GEII ou venus d’autres filières ainsi que le personnel de l’IUT ont pu encourager leurs équipes et robots préférés tout en échangeant, en direct, leurs impressions ou leurs photos via Snapchat et Instagram. RobotCop, K2000, Walli, Bob ou encore Éléonore n’ont pas démérité !

Derrière ce moment ludique, un véritable enjeu pour les compétiteurs puisqu’il s’agissait de se préparer à une compétition d’une tout autre ampleur, le festival de robotique de Cachan, le CRASH (Concours pour une Robotique Amusante dans un Super Hackathon) qui aura lieu au mois de juin prochain. Ce grand marathon de la robotique durera trois jours et réunira une dizaine d’équipes d’étudiants en GEII venus de toute la France. Et pourquoi pas une équipe angevine vainqueur du CRASH 2019 ?

Témoignage des compétiteurs

« La finale était très dure. J’ai eu un peu peur de perdre à cause du retard pris sur le départ. A chaque fois, j’étais beaucoup moins confiant que lors des courses précédentes car la finale était très serrée. », Sean Ramaget, 1ère place

« Un peu déçu de cette 2ème place mais c’était de bonne guerre. Je m’en réjouis même car je pensais que nous ne passerions même pas les qualifications à cause des nombreux problèmes rencontrés au niveau des capteurs et des batteries des robots ! », Yann Vermeire, 2ème place

 « Si Robocop n’avait pas été là en quart de finale, peut-être que nous aurions pu aller plus loin mais notre arrivée en troisième place reste une belle performance. Le principal est que l’on s’est bien amusés. », Elvin Langlais, 3e place

 

   

Scroll