Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Post-trophées de robotique - Université Angers

Post-trophées de robotique

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Trophées de robotique : clap de fin à l’Istia

Enfants autour d'un robot à l'Istia

Plus de 200 écoliers ont été accueillis à l’Istia ce mercredi 5 avril pour célébrer la fin de l’édition 2017 des Trophées de robotique.

Chaque année, les Trophées de robotique mettent aux prises des équipes de jeunes (de 7 à 18 ans) ayant créé un robot filoguidé. Une manière ludique et pédagogique de découvrir différentes disciplines : mécanique, électricité, informatique et électronique.

Samedi 18 mars, 56 équipes se sont affrontées lors de la finale régionale 2017 organisée au parc des expositions d’Angers, par les Francas du Maine-et-Loire, l’association Planète Sciences Sarthe et la Ville d’Angers. L’aboutissement de près 6 mois d’efforts.

Ateliers de découverte

Pour marquer la fin de cette aventure, le département Génie électrique et informatique industrielle, GEII de l’IUT et l’Istia, deux composantes de l’UA, ont pris l’habitude d’inviter, en alternance, les compétiteurs dans leurs locaux. Cette année, ces « post-Trophées de robotique » se sont déroulés le 5 avril dans l’école d’ingénieurs de l’UA, avenue Notre-Dame-du-Lac.

Plus de 200 enfants, majoritairement inscrits en CM1 et CM2 dans des écoles d’Angers, et leurs accompagnateurs ont été accueillis par Fabrice Guérin, qui leur a expliqué avec des mots simples, en quoi consistait le métier d’ingénieur. Le directeur de l’Istia s’est rapidement fait voler la vedette par un robot, Nao qui a entamé quelques pas de danse sur une musique de Michael Jackson… « Génial », ont applaudi les enfants.

Douze ateliers étaient ensuite au programme de l'après-midi : sur la robotique, l’électronique, la réalité virtuelle… Ils étaient animés par des enseignants ou des étudiants, dont certains avaient suivi les équipes dans la préparation de la compétition.

« École citoyenne »

« Cette action, indique Nathalie Faisant, enseignante-chercheuse en charge de la communication à l’Istia, s'inscrit dans le positionnement de l'Istia en tant qu'école citoyenne, ouverte sur la cité et impliquée dans l'accompagnement des plus jeunes dans le cadre de collaborations avec Terre des Sciences, Les Petits Débrouillards, les Francas et la ville d'Angers ».

*
*
*

En images

Frédéric Guérin (à gauche), Mehdi Lhommeau et le robot Nao ont accueilli les écoliers
Douze ateliers au choix étaient au programme de l'après-midi
Les enfants ont découvert les secrets de la mémoire
Les robots avaient, évidemment, leur place dans cet après-midi
Autre axe de recherche de l'Istia : la réalité virtuelle