Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Partenariat MIS-ARSEG - Université Angers

Un partenariat avec l'association des directeurs de l'environnement de travail

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Istia : le département MIS cultive son réseau

Les représentants de l'Arseg et de l'Istia ont signé une convention de partenariat

Le département Maintenance immobilière et sécurité (MIS) de l’Istia vient de conclure une convention de partenariat avec l’Arseg, association nationale des directeurs de l’environnement de travail, forte de 2 000 adhérents. Une première pour une école du Grand Ouest.

Dirigé par David Bigaud, enseignant-chercheur en génie civil, le département MIS compte 85 étudiants cette année, répartis dans deux formations : un master Maintenance immobilière et sécurité, avec en 2e année une option Maintenance et exploitation des patrimoines immobiliers ou une option Gestion du risques et de la sécurité de patrimoines, et - nouveauté - un cycle en 3 ans menant au titre d’ingénieur, dont la première promotion vient d’effectuer sa rentrée.Tous étaient conviés, jeudi 17 septembre 2015, à venir découvrir l’Association des responsables de services généraux (Arseg), nouveau partenaire de l’Istia.

À l'initiative de trois étudiant.es

Fondée il y a 40 ans, l’Arseg est le plus grand réseau professionnel français dédié aux manageurs de l’environnement de travail. Il rassemble plus de 1 800 membres actifs et 200 associés, directeurs de services généraux, directeurs de l’immobilier, de la maintenance, de la sécurité, de la logistique, etc. Représentant institutionnel de ces métiers, l’Arseg permet aussi à ses adhérents d’échanger sur les bonnes pratiques et de se tenir informés des évolutions, tout en anticipant les besoins de demain grâce aux différents outils et événements qu’elle développe : site web, études, veilles métiers et réglementaire, visites de sites, formations, conférences, offres d’emploi… Autant d’éléments dont les étudiants de l’Istia vont désormais pouvoir profiter, grâce à la convention de partenariat nouvellement signée. Une convention qui doit beaucoup à trois jeunes diplômés du master 2 MEPI. Durant toute l’année passée, Alice Évano, Quentin Chedanne et Ingrid Jamoteau ont œuvré à créer des liens entre les deux institutions, en faisant, par exemple, intervenir l’Arseg au forum des métiers de l’Istia.

Investissement d'avenir

« Avec nous, leur a promis Olivier Gicquel des Touches, chargée d’études et des relations écoles à l’Arseg, vous allez avoir accès à un ensemble de services, mais aussi pouvoir rencontrer des décideurs », des hommes et des femmes à l’expérience confirmée. À l’image de François Berthier, secrétaire général de l’Arseg, directeur des services généraux chez Technip France qui a exhorté les étudiants de l’Istia à cultiver leur réseau : « C’est un critère de réussite dans votre carrière ».

L’Arseg ouvre ses portes de manière désintéressée. Ou presque. Les étudiants du département MIS se sont engagés à constituer une cellule locale, un groupe renouvelé chaque année, qui sera chargé d’animer les relations avec l’association, en organisant des journées techniques, des conférences… Mais pour l’Arseg, il s’agit surtout d’un investissement : « Ce sont eux les professionnels de demain, eux qui vont innover, eux qui vont faire évoluer nos métiers et alimenter notre réseau, prédit Thomas Raynard, délégué de l’association pour le Grand Ouest. Ils seront du côté des donneurs d’ordres ou des prestataires, mais ils y seront ».

 Les responsables de l'Istia et de l'Arseg s'engagent aux côtés des étudiants du département MIS

« Ce partenariat illustre une nouvelle fois la professionnalisation des enseignements de l'Istia, se félicite l’école d’ingénieurs de l’Université d’Angers, et sa volonté de travailler au plus près des spécialistes métiers en leur ouvrant l'accès à ces formations. Ces échanges avec le monde professionnel sont les garants de la réussite future de ses étudiants ».

*
*
*

Une école, trois spécialités

Habilitée depuis 2006 à délivrer le titre d’ingénieur (bac + 5) dans la spécialité « Génie des systèmes industriels », l'Istia accueille pour la première fois à l'occasion de la rentrée 2015 des élèves-ingénieurs dans deux autres spécialités :

Ces nouveautés reposent sur les compétences respectives de deux instituts historiques de l’UA : l’Imis dans le domaine de l'exploitation immobilière et de la sécurité, et, l’Issba dans le secteur de la santé.

Les trois spécialités sont accessibles après un bac +2. La moitié des effectifs sera recruté après le cycle préparatoire intégré de l’Istia.