Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Art et ingénierie - Université Angers

Une convention entre l'Istia et l'Esba TALM

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Art et ingénierie au service de la création

Un groupe d'étudiants a travaillé sur le son dans les casques de réalité virtuelle à bas coût

Des étudiants de l’École supérieure des beaux-arts et de l’Istia, école d’ingénieurs de l’Université d’Angers, ont travaillé sur des projets communs de créations numériques. Un croisement de compétences qui ouvrent des perspectives.

Ils se sont retrouvés le 13 janvier au matin, dans une salle de l’école des beaux-arts, rue de Bressigny. Dix étudiants de l’Istia de la spécialité Génie des systèmes industriels (option Automatique et Génie Informatique), et sept de l’Esba TALM ont, durant 36 heures de workshop, partagé connaissances et repas. Points communs : tous sont en fin de cycle, en 5e et dernière année. Et tous étaient volontaires pour cette expérimentation, non notée. « L’idée, c’est simplement de faire travailler ensemble des étudiants, favoriser des synergies entre des compétences a priori éloignées », résume Sébastien Lahaye, professeur à l’Istia, qui a soutenu la mise en place de cette rencontre, avec ses collègues Mehdi Lhommeau et Jean-Baptiste Fasquel, et Mathieu Delalle, enseignant à l’Esba. « Au  niveau des approches pédagogiques, la confrontation est aussi intéressante ».

Quatre projets, qui avaient été pensés en amont, ont pris forme lors de l’atelier : trois à l’initiative d’élèves de l’Esba qui recherchaient une solution technique pour donner vie à leur idée ; l’autre portée par des futurs ingénieurs en mal d’inspiration esthétique. C’est un résumé à gros traits. Au fil des heures, les projets n’ont cessé d’évoluer sous l’influence des uns et des autres.

Chaque visiteur devient instrument de musique

Pierre, Cyrille, Yves et un autre Pierre ont mis au point un dispositif d'animation sonore
Le résultat est surprenant. Pierre, Cyrille, Yves et un autre Pierre ont ainsi imaginé un dispositif d’animation musicale, pouvant être placé dans une salle d’exposition par exemple. Il repose sur une caméra utilisée dans les jeux vidéo. Quand une personne entre dans le champ, elle génère des sons. Chacun de ses mouvements correspond à une note, qui diffère d’un individu à l’autre puisque chaque visiteur se voit attribuer une octave (une fréquence différente). « Selon le nombre de personnes et leurs déplacements, vous obtenez une musique différente », explique l’un des Pierre, étudiant à l’Esba, conscient de la place prise par les nouvelles technologies dans l’art contemporain. Cette création est en lien avec son travail personnel. L’apport des futurs ingénieurs lui a été précieux : « J’aurais pu faire quelque chose tout seul, mais d’une manière 100 fois moins aboutie ».

Ses compagnons de l’Istia, qui ont pris plaisir à explorer des outils qu’ils ne maîtrisaient pas totalement, y ont également trouvé leur compte : « On est habitué à travailler sur des programmes de gestion de données, en essayant d’arriver toujours au même résultat. Là, l’approche est totalement différente : on doit aboutir à quelque chose d’unique ».

Sur le long terme

Cet atelier ne constitue que le premier pan d’une convention de partenariat signée entre l’Istia et l’Esba. À partir de février 2016, des étudiants de 2e année des deux écoles suivront des modules communs de formation (sur le langage informatique, les interfaces numériques…). « Nous souhaitons les sensibiliser à ces questions-là dès la 2e année, indique Mathieu Delalle, pour qu’ils puissent tisser des liens entre eux sur le long terme, et entamer une collaboration, même, idéalement, en-dehors de l’école ».

*
*
*

Le workshop en images

L'un des projets : la prise et l'impression d'un instanné toutes les 30 secondes, à partir d'une webcam
Pierre, Cyrille, Yves et un autre Pierre ont mis au point un dispositif d'animation sonore
Deux projets liaient déplacements et sons
Un groupe d'étudiants a travaillé sur le son dans les casques de réalité virtuelle à bas coût. Pour arriver au résultat final, ils ont dû dépasser les obstacles techniques.

Diaporama

Un autre aperçu du workshop est disponible sur la chaîne Youtube de l'Istia :