Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Nouveau directeur - Université Angers

Il dirigera la Faculté des sciences les 5 prochaines années

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Sciences : Philippe Leriche, nouveau directeur

Philippe Leriche

À compter du 1er septembre 2016, le professeur de chimie succède, à la tête de la Faculté des sciences, au mathématicien Daniel Schaub.

Après une maîtrise à Rennes, un DEA à Nantes, une thèse en cotutelle entre l’Anjou et le Danemark, et un post-doctorat aux États-Unis, Philippe Leriche intègre le corps des enseignants-chercheurs de l’Université d'Angers en septembre 1997, comme maître de conférences. En 2009, il est nommé professeur. Sa spécialité ? La chimie organique. Au sein de Lumomat, il crée des molécules organiques susceptibles de remplacer un jour le silicium dans l’électronique ou les panneaux solaires. « Ce qui me plaît, c’est mettre les mains dans le cambouis, avoue le Breton qui a découvert sa passion pour la chimie au lycée. J’aime mélanger des produits pour synthétiser une nouvelle molécule et vérifier ses propriétés. Quand elle présente les propriétés attendues, c'est une grande satisfaction. Sinon, c’est une bonne occasion de comprendre le pourquoi des résultats observés, afin d'affiner le design de la prochaine ».

Le chercheur du laboratoire Moltech-Anjou aime également transmettre, avec la même volonté d’innovation. « J’ai toujours adoré enseigner, en essayant de trouver des biais pour impliquer les étudiants, pour qu’ils soient acteurs de leur formation et non simples spectateurs ».

En 2009, il se voit confier la direction du département de chimie et les formations qui s’y rattachent. Trois en plus tard, il devient assesseur à la pédagogie et supervise à ce titre l’ensemble des cursus de la Faculté des sciences. Avant d’être élu, en mai, directeur de celle-ci, par le conseil de l’UFR.

Daniel Schaub et Philippe Leriche
« Dans la continuité »

À 47 ans, Philippe Leriche prend pour 5 ans les rênes de la faculté forte de 2 200 étudiants, 187 enseignants et enseignants-chercheurs et une centaine de personnels techniques et administratifs… Son action, prévient-il, s’inscrira « dans la continuité » de celle de son prédécesseur, Daniel Schaub, dont il a partagé les préoccupations ces quatre dernières années comme assesseur.

« La priorité, indique le nouveau directeur, va être de mettre en place toutes les nouvelles maquettes de formations et innovations prévues pour la rentrée 2017, de continuer à favoriser la réussite étudiante et l’insertion professionnelle, tout en pérennisant nos formations originales (comme la mise à niveau scientifique), ou d’excellence avec les Cursus Master Ingénierie, les formations rattachées aux RFI, etc. »

Parmi les autres priorités de ce mandat de 5 ans :

  • le développement de la formation continue, qui passera notamment par la création du nouveau master Data sciences, accessible aussi bien en formation initiale que continue ;

  • le renforcement du dialogue entre la faculté et les laboratoires de recherche qu’elle accueille ;

  • la poursuite de la coopération avec les autres composantes, en particulier avec les scientifiques de l’IUT et de l’Istia ;

  • la mise en place de « cafés pédagogiques », une série de rencontres informelles pour échanger sur l’innovation pédagogique au sein de la Faculté des sciences ;

  • la mise à jour et la rationalisation des règles internes
Deux assesseurs

Pour atteindre ces différents objectifs, Philippe Leriche ne sera pas seul. Il pourra compter sur l’équipe qui l’entoure au conseil de l’UFR, et notamment ses deux assesseurs :

*
*
*

Maître de conférences émérite

Daniel Schaub a accompli deux mandats de 5 ans à la tête de la Faculté des sciences. À 67 ans, il a fait valoir ses droits à la retraite, mais continuera d'avoir une activité scientifique. Il sera le premier membre de l’UA à bénéficier du nouveau statut de « maître de conférences émérite ». Le mathématicien poursuivra durant au moins les trois prochaines années ses recherches au sein du Laboratoire angevin de recherche en mathématiques (Larema).