Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Interview de Maylis de Kerangal - Université Angers

Interview de Maylis de Kerangal

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

De la nouvelle au cinéma

Charlotte Erlih et Maylis de Kerangal
Charlotte Erlih est réalisatrice. De sa rencontre avec l'écrivain Maylis de Kerangal, auteur de la nouvelle « Ni fleurs ni couronnes » (tirée d'un recueil paru en 2006) est née une adaptation cinématographique. Elles ont présenté tour-à tour leurs créations respectives (lecture de la nouvelle et projection du court-métrage) lors de la journée d'études « Nouvelle et cinéma » organisée par le CRILA.
Le court-métrage prend clairement ses distances avec le texte initial, une approche qui a plu à Maylis de Kerangal.

Interview par Thérèse Rosset

La nouvelle en quelques mots

Maylis de Kerangal résume sa nouvelle.

Kerangal_resumé_nouvelle.mp3

Pour quelles raisons a-t-elle accepté l'adaptation ?

D'abord par curiosité...

Kerangal_pourquoi_a_accepte.mp3

Ses premières impressions du court-métrage

Maylis de Kerangal a laissé Charlotte Erlih toute liberté pour le scénario. Cette dernière a fait le choix d'aller à l'essentiel en ne scénarisant qu'une partie de la nouvelle. Elle explique ici sa réaction après avoir visionné le court-métrage pour la première fois.

Kerangal_reactions.mp3

Quelles différences entre la nouvelle et le film ?

Maylis de Kerangal pense que le film est plus « radical » que la nouvelle. La réalisatrice s'est engagée sur un travail des corps.

Kerangal_radicalisme.mp3

Que penser du changement de titre ?

La Nouvelle, à l'origine Intitulée "Ni fleurs ni couronnes" est devenue "Eaux troubles" dans le court-métrage. Maylis de Kerangal conçoit ce changement du titre comme une « infidélité » souhaitable. Elle est contente d'avoir été « trahie » par Charlotte Erlih.

Kerangal_changement_titre.mp3