Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Le vestiaire du totalitarisme - Université Angers

Le vestiaire du totalitarisme

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Le 19 octobre 2018

Visuel vestiaire du totalitarisme

Questionner le totalitarisme à partir d’une histoire du vêtement peut sembler anecdotique au regard de la complexité et de la monstruosité de ce phénomène. Pourtant, l’attention portée par les différents régimes – fascistes ou communistes - à la normalisation des conduites invite à explorer toutes les facettes de ce langage du pouvoir qui concilie police des apparences et vestiaire de la servitude.

Témoin et instrument d’une volonté prométhéenne d’emprise et de contrôle, d’assujettissement et d’exclusion (mais aussi instrument de résistance et de dissidence) le vestiaire est au cœur d’une histoire totale dont l’appréhension privilégiera deux points d’entrée.

Le premier insistera sur le poids des représentations politiques, à travers la symbolique du vêtement mais aussi les imaginaires qu’il convoque, les idéologies et les doctrines qui le façonnent et qu’il exprime. Comment le vêtement et plus largement la mode œuvrèrent-ils à l’expression des idéologies ? Peut-on identifier, par-delà les expériences totalitaires, des invariants ou une grammaire commune dont le vestiaire serait l’expression ?

Le second évaluera le rôle du vestiaire dans les pratiques de socialisation, d’embrigadement et d’assujettissement. Le système idéologique de la mode fut-il un outil (efficace ?) favorisant l’acquiescement de la population à la domination ?

Moyen de communication non-verbale, signe d’appartenance et de solidarité mais aussi de hiérarchie et de soumission, de contestation et d’exclusion, le vêtement, objet d’histoire culturelle et sociale du politique, constitue ainsi un analyseur privilégié et singulier pour rendre compte des expériences totalitaires du XXème siècle.

Si l’histoire du totalitarisme est riche de travaux historiographiques, la question du vestiaire n’a jamais fait l’objet d’une approche systématique. A la jonction de l’histoire politique et l’histoire de la mode, ce projet s’insère dans une perspective pluridisciplinaire en croisant les regards d’historiens, de politistes, de sociologues et de sinologues ainsi que de spécialistes des mondes slaves et hispaniques. 

Vendredi 19 octobre de 9h30 à 17h30
Faculté de droit, d'économie et de gestion - amphithéâtre Lagon (3ème étage) 
Inscriptions CLOSES

 Ce colloque est organisé sous la responsabilité de

  • M. François HOURMANT , Professeur de Science politique à l'Université d'Angers, membre du Centre Jean Bodin - Recherche juridique et politique,
  • M. Bernard BRUNETEAU, Professeur de Science politique à l'Université Rennes 1, membre de l'Institut du Droit Public et de la Science Politique.

Programme

Télécharger le fichier «ProgA5_VestiaireTotalitarisme_web.pdf» (1.1 MB)

 

Informations

Inscription CLOSES

 

Supports de communication:

Affiche:

Télécharger le fichier «AffA3_VestiaireTotalitarisme_web.jpg» (1.7 MB)

 

Programme:

Télécharger le fichier «ProgA5_VestiaireTotalitarisme_web.pdf» (1.1 MB)

Contact:

Pierre SECOUÉ
Secrétariat centre Jean Bodin (secretariat.cjb @ contact.univ-angers.fr)

Tél. : 02 41 96 21 17
Service recherche
Faculté de droit, d’économie et gestion

Université d'Angers

Pour vous rendre au colloque:

Faculté de droit, d'économie et de gestion de l’Université d’Angers
Campus St Serge
13 allée F. Mitterrand à Angers

Tél : 02 41 96 21 35

 

Tramway ligne A - Arrêt : Saint-Serge Université

(à 8 minutes de la gare)

ou

Bus : ligne 9 - Arrêt : St Serge-Université/Mitterrand

 

Le parking de la Faculté (entrée Avenue des Droits de l'Homme) sera accessible pour vous stationner.

 

Coordonnées GPS :

47.4792087,-0.551139

Plan (Google Maps)

! Attention: Travaux en Centre-Ville !