Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

La fabrique du Politique - Université Angers

La fabrique du Politique

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

La politique spectacle passée à la loupe

François Hourmant

Comment s'applique la construction du jeu politique ? Quelles logiques dramaturgiques sous-tendent l'exercice du pouvoir ? À partir du mois de janvier, François Hourmant, enseignant chercheur à la Faculté de droit, d'économie et de gestion, propose un diplôme d'université à destination d'un public intéressé par la communication politique.

Le 21 septembre 2006, le magazine people Gala consacre sa une à Ségolène Royal. Plus tard, durant la campagne présidentielle de 2007, on apprend que la candidate avait donné son accord à la rédaction. "Il y a dans le choix d'un support médiatique comme un magazine people par exemple, un message qui est développé, assure François Hourmant, enseignant-chercheur à la Faculté de droit. Dans ce cas précis, Ségolène Royal ne s'adresse évidement pas aux lecteurs du Monde mais à ce qu'elle considère comme son électorat populaire." Si l’idée d’une peoplisation de la vie politique n’est pas nouvelle, l'art de la mise en scène médiatique s'est considérablement développé depuis les années 2000. Au point qu'il devient aujourd'hui un enjeu majeur dans le processus de construction du jeu politique.

Les médias et la logique du spectaculaire

À partir du mois de janvier, la Faculté de droit, d'économie et de gestion ouvre un nouveau diplôme d'université intitulé La fabrique du Politique. Son objectif : apporter des éléments pratiques à l'analyse des performances, des scénographies et des mises en scène de la communication politique. "À l'heure d'Internet, les politiques sont soumis à double exigence de visibilité et de théâtralisation " précise François Hourmant, responsable de la formation. À travers une approche classique en terme d'analyse du discours (la rhétorique, le storytelling,...) et l'appréhension du corps en politique (la communication non verbale), la formation décryptera l’importance de la mise en récit mais également le poids de l'apparence qui, souvent, échappe à la conscience des électeurs. "Les vecteurs médiatiques permettent de prendre en compte les facettes de la dimension spectaculaire du jeu politique, souligne l'enseignant. Les discours, les gestes et les attitudes tenus ne sont pas les mêmes à la télé que lors d'un meeting." Et, si les mutations des médias sont prises en compte (webpolitique, réseaux sociaux) les formes anciennes de scénographie symboliques (cérémonies officielles, rituels) sont également sollicitées. Ainsi, la passation des pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Hollande le 15 mai 2012 reste dans toutes les mémoires.

Un regard théorique et pratique

Ces techniques de communication inspirées des méthodes anglo-saxonnes touchent également les institutions et mettent en scène l'action publique à différentes échelles. Avec les municipales de 2014, l'actualité électorale est propice à l'étude des spécificités de la communication politique locale. "La présence, dans toutes les villes, de nombreux journaux municipaux et les relations qu'entretiennent journalistes et politiques font de la politique locale quelque chose de tout à fait particulier" explique François Hourmant. Afin d'analyser au plus près les réalités de ces cas pratiques, élus et journalistes locaux viendront spécialement pour la formation apporter leur expérience de terrain.

Baptiste CROCHET
baptiste.crochet @ univ-angers.fr

*
*
*

Durée et organisation

La formation se déroule sur 10 mois, de septembre à juillet, à raison :

• deux journées par mois, pendant neuf mois ;

• d'une évaluation le dernier mois avec une présentation orale du dossier d’actualité politique réalisé tout au long de l’année dans le cadre du contrôle continu.

Critères d'entrée

- Être titulaire d’une L3 ou équivalent ;
- Par validation des acquis professionnels pour des candidats justifiant d’une expérience professionnelle significative dans les métiers en lien avec la politique, le journalisme ou la communication.

Contacts

eric.frappier @ univ-angers.fr

francois.hourmant @ univ-angers.fr