Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Débat sur l'open data - Université Angers

Débat sur l'open data

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Le 15 septembre 2014

Le droit de savoir : l'accès et la numérisation des documents publics et données publiques, les enjeux de l'open data

 

À 18h30 à la Faculté de droit, d'économie et de gestion

Amphi. Lagon | Allée François Mitterrand, Angers

Entrée libre et gratuite

Dans le cadre de la publication d'un rapport d'information sur l’accès aux documents administratifs et aux données, la Faculté de droit, d'économie et de gestion accueille un débat sur l'open data avec la participation d'Henri Verdier, directeur d'Etalab service du Premier Ministre en charge de l’ouverture des données publiques, au sein du Secrétariat Général à la Modernisation de l’Action Publique.

Cette thématique de l’accès aux données publiques est transverse aux disciplines et concernent l'ensemble du corps universitaire : services administratifs, enseignants chercheurs, étudiants.

A l’ère du numérique, le chantier de l'ouverture des données (open data) et de leur réutilisation ouvre de nombreuses perspectives qui restent encore a découvrir.

En 1978, la loi CADA (Commission d’accès aux documents administratifs) marquait un pas dans l'histoire de l'administration française : jusqu'alors marqué par une culture de la confidentialité, l’accès aux documents administratifs était rendu possible à tous citoyen demandeur.

En 2013, une mission d'information rapportée par la sénatrice du Maine-et-Loire, Corinne Bouchoux s’est penchée sur l’effectivité actuelle de cette loi et sur l’évaluation de l'efficience et de la pertinence des politiques publiques menées en matière de diffusion de l’information.

Ce débat se propose d'ouvrir la discussion sur ce sujet et ses enjeux.

Intervenants :

  • Henri Verdier, directeur d'Etalab service du Premier Ministre en charge,
  • Florence Denier Pasquier (vice présidente de France Nature Environnement et de la Sauvegarde de l'Anjou),
  • Anthony Taillefait (enseignant chercheur en droit public à l'Université d'Angers),
  • Philippe Landreau (citoyen, demandeur de documents).