Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Master Culture patrimoine tourisme - Université Angers

Master Culture patrimoine tourisme

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Esthua : des étudiants en voyage à Bordeaux

Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme

 

Les rues pittoresques et ses quartiers de pierre calcaire, les institutions culturelles, le coteau recouvert de vignes encerclant la ville, le fleuve majestueux longeant le port en croissant de lune… Pas de doute, les cinquante-trois étudiants du Master Valorisation économique de la culture, parcours Culture, patrimoine, tourisme sont à Bordeaux !

 

 

2015, un bon cru

Chaque année, un voyage d’intégration est organisé pour permettre aux étudiants de partir à la découverte d’une destination touristique, de sa culture et de son patrimoine. C’est l’Association des Étudiants en Master Culture, Patrimoine, Tourisme (AEM CPT), qui organise le séjour de trois jours dans une ville, généralement française.

Cette année, c’est une équipe de sept étudiantes, en Master 2, qui a repris les rênes de l’association. En plus d’un programme riche en temps forts et en découvertes, les étudiantes du bureau ont convaincu le Fonds de Solidarité des Initiatives Etudiantes de soutenir le projet. Le reste a été payé par les étudiants participants, soit 95€ par personne.

En conséquence d’une organisation bien huilée pendant l’été et la rentrée 2015, la cinquantaine d’étudiants en Master CPT, M1 et M2 confondus, embarquent dans le car affrété pour l’occasion, le 21 octobre 2015.

 

La découverte de Bordeaux, ville culturelle

Après plus de quatre heures de trajet, un petit-déjeuner bien mérité offert par l'association sur l’aire d’autoroute et la distribution des flyers et des badges à l’effigie du voyage, notre équipe arrive à Bordeaux. A peine arrivés, nous partons à la rencontre des acteurs de la vie politique culturelle bordelaise.

Au musée d’Aquitaine, Chrystelle Audoit, directrice générale adjointe à la direction des affaires culturelles de la Mairie de Bordeaux, nous reçoit pour un échange sur l'évolution des politiques  menées par la ville. Puis, Philippe Prévot, adjoint au directeur de l’Office de Tourisme, profite du temps clément pour nous faire découvrir le cœur historique de Bordeaux. La rencontre se terminant, il est temps de rejoindre le Grand Théâtre. Ce sont deux guides conférenciers qui accueillent la cinquantaine d’étudiants au sein de l’Opéra National de Bordeaux pour une visite approfondie de ce qui est un des monuments emblématiques de la ville.

Après cet après-midi culturel riche, nous faisons place à l’une des surprises du voyage : les petits jeux d’intégration, qui permettent aux étudiants de se connaître un peu plus. L’activité se déroule au crépuscule, avec, comme décor, les lumières de la fête foraine éclairant la ville qui dévoile ses secrets au fur et à mesure du séjour. La soirée se termine dans la crêperie conviviale des Charrettes, ce qui permet aux étudiants de se retrouver autour d’une table pour se remémorer cette première journée.

Un repos bien mérité et un petit-déjeuner à l'auberge de jeunesse, quoi de mieux pour commencer une deuxième journée riche en découvertes ! Malheureusement, quelques gouttes de pluie se font sentir mais cela ne freine pas les étudiants qui se dirigent d’un pas décidé vers Bordeaux Patrimoine Mondial pour le départ du rallye découverte de la ville. Par petites équipes de cinq à six personnes et à l’aide d’un livret de questions, les étudiants naviguent d’étape en étape en découvrant des rues et des quartiers emblématiques de Bordeaux. Pour beaucoup, la matinée s’arrêtera avec la visite et la montée de la Flèche Saint-Michel avec son superbe panorama sur la ville, quoiqu’un peu brumeux.

Le temps passé de la pause déjeuner pour se réchauffer, les étudiants sont attendus au musée d’art contemporain de Bordeaux (le CAPC), pour une visite de l’exposition temporaire sur la vie et l’œuvre d’Alejandro Jodorowsky, puis pour un temps de rencontre avec Sylvie Barrere, responsable du département des publics, afin de discuter de la politique culturelle de l’établissement et des nouveaux enjeux de la valorisation de l’art contemporain dans un tel environnement. Alors que l’après-midi touche à sa fin, la journée est loin d’être terminée ! Un temps libre est donné pour offrir à tout le monde l’opportunité de se reposer, de se balader et de diner, avant de se rendre au Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine (le TnBA), pour assister à une pièce de Joris Lacoste, intitulée Suite n°2, suivie d’une rencontre avec les artistes. Les comédiens, jouant avec le langage pendant un peu plus d’une heure, séduisent les étudiants par leur musicalité et leur originalité.

Et pour terminer ce deuxième jour, tout le monde se dirige vers le Calabash, bar que les organisatrices ont privatisé le temps d’une soirée, pour permettre à tous de s’amuser et de passer du temps en toute convivialité.  

 

Saint-Emilion, la douceur du Bordelais

Pour la dernière étape du séjour : la visite de Saint-Emilion, à une quarantaine de kilomètres de Bordeaux. Pour ce dernier jour de voyage, le ciel est découvert et rayonne de soleil. Alors que les vignes défilent sous les yeux de tous, le village de pierre jaune se dévoile sous toute sa splendeur avec ses couleurs d’automne. Ce sont des guides de l’Office de Tourisme qui accueillent le groupe, pour une visite du cœur historique et de la plus grande église monolithe d’Europe, qui ne manque pas de surprendre tout le monde.

Un déjeuner rapide dans le charmant cœur du village et il faut finalement reprendre la route pour la dernière destination, à la découverte de l’emblématique vignoble de Saint-Emilion. En effet, toute l’équipée est chaleureusement accueillie par les propriétaires du Château Queyron Pindefleurs. Au programme, une initiation à l’œnologie et à l’art de goûter le vin, ici un premier et un deuxième crus 2011, mais aussi une visite des lieux, avec la découverte des cuves et du travail de la vigne. Charmés par l’accueil chaleureux des propriétaires et par l’authenticité des vins produits, les étudiants ne manquent pas de faire leurs achats à la fin de la visite.

Il est maintenant temps de remonter dans le car et de reprendre la direction d’Angers. La fin du trajet arrivant, le micro passe de mains en mains pour des remerciements sincères pour ce voyage réussi, placé sous le signe d’une organisation bien huilée et d’une très bonne ambiance, qui ne manqueront pas de rester dans les esprits de tous.


Article proposé par Marie Lucas, étudiante en Master 1 Culture, Patrimoine, Tourisme

Galerie photos

Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme
Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme
Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme
Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme
Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme
Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme
Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme
Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme
Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme
Voyage à Bordeaux des Master Culture, Patrimoine, Tourisme