Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Tierra Latina - Université Angers

Tierra Latina

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Après l’Esthua, ils créent une agence de voyages

Logo de tierra latina

En novembre 2014, tout juste diplômés d'un master Management des entreprises et institutions du tourisme, Chloé Proust et Arthur Thénot ont fondé à 25 ans Tierra Latina, spécialiste du voyage sur-mesure en Amérique latine.
Le 9 décembre 2015, les deux jeunes entrepreneurs ont témoigné de leur expérience devant les actuels étudiants de l’UFR Esthua, Tourisme et culture.

Pérou, Colombie, Chili… Chloé Proust et Arthur Thénot ont développé « une passion » pour les espaces sud-américians. « À nous deux, on a fait à peu près tous les pays d’Amérique latine », a indiqué mercredi la jeune « directrice générale » de Tierra Latina à ceux qui l'ont remplacée dans les amphis du campus Saint-Serge. À ses côtés, le « président » de la société confirme. De 2007 à 2014, il a personnellement passé l'équivalent de quatre années en Argentine.

Arthur Thénot, lors dune randonnée à cheval dans la Pampa
Leur aventure entrepreneuriale débute en 2014. Après avoir validé licence et master 1, ces « deux purs produits de l'Esthua » choisissent d'effectuer en Argentine l'ultime stage du master 2 Management des entreprises et institutions du tourisme. Elle, chez un tour opérateur basé dans la capitale, lui, dans le nord du pays, dans une institution dépendant du ministère du Tourisme. Les deux camarades de promotion échangent régulièrement autour d’un objet commun : leur mémoire de fin d’études qui porte sur les parcs nationaux argentins. Ils discutent aussi d’une envie partagée : « On voulait  tous les deux travailler dans une agence ou chez un tour-opérateur, mais on avait envie de créer quelque chose, d’apporter notre touche », se souvient Arthur. Ainsi a germé l’idée de créer leur propre société.

Une fois diplômés, les deux partenaires s'attellent à ce projet, sollicitant les conseils d’enseignants de l’Université d’Angers et de membres de la Chambre de commerce et d’industrie. Tierra Latina voit officiellement le jour en novembre 2014.

Originaire des Sables-d'Olonne, Chloé Proust vit aujourd'hui à Buenos Aires
Séjours immersifs

L'entreprise ne propose aucun produit standardisé, mais des séjours sur-mesure « fonction de la saison, des envies des clients, de leur budget », explique Chloé qui s’est établie à Buenos Aires, et sert de relais local aux touristes. « On inclut des prestations que nous avons le plus souvent testées au préalable », poursuit Arthur, revenu en métropole, au plus près du vivier de clientèle française. « Chaque voyage se prépare avec les clients. On en discute, on leur montre des photos, pour cerner au mieux leurs attentes ».

Autre spécialité : Tierra Latina encourage les vacanciers à vivre au plus près de la population locale, à travers notamment le logement chez l’habitant. Conséquence : la taille des groupes est volontairement limitée. « Quand vous arrivez à huit dans une communauté, ça chamboule déjà beaucoup les habitudes du village ».

« Susciter des vocations »

En l’espace d’une année, Tierra Latina a aidé 45 personnes à découvrir l’Amérique latine, hors de sentiers battus. Un début. « On vise les 150 l’an prochain. On est encore dans une phase de développement », reconnaît Arthur, qui comme Chloé a gardé un « job alimentaire » en parallèle. « Mais on devrait rapidement arriver à l’équilibre financier ».

Le succès, c’est tout ce que leur souhaite Laurence Moisy, enseignante-chercheuse en géographie, responsable du master Management des entreprises et institutions du tourisme. « Ça nous intéresse de montrer aux actuels étudiants qu’on n’a pas besoin d’attendre d’avoir 50 ans pour monter son entreprise, qu’en sortant de l’Esthua, ils ont des compétences, ils peuvent oser, se lancer. Voir que d’autres jeunes de leur âge ont eu cette audace suscitera peut-être des vocations... »

Chloé Proust et Arthur Thénot ont dialogué avec les étudiants de l'Esthua, le 9 décembre

*
*
*

Une des formations historiques de l'Esthua

Le master Management des entreprises et institutions du tourisme est l’une des formations historiques de l’UFR Esthua, Tourisme et culture.

Chaque année, de 25 à 30 étudiants font leur rentrée dans chacune des deux années du master qui prédestine à des métiers autour de la conception de produits touristiques, d’acheteurs ou de négociations de prestations touristiques, de gestion d’entreprises du tourisme, du marketing, de la communication...

En savoir plus sur l'offre de formation de l'Esthua