Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Stage au Cambodge - Université Angers

Stage au Cambodge

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Direction Cambodge pour des étudiantes de l'ITBS

Pour la septième année consécutive, des étudiantes de licence professionnelle des métiers du jeu et du jouet de l'ITBS s'apprêtent à partir en stage de 3 mois au Cambodge. Il s'agit pour elles d'intervenir dans des orphelinats afin de mettre en place des bibliothèques/ludothèques où les enfants et adolescents (de 4 à 18 ans) pourront jouer, lire, se renseigner sur les métiers.

Les deux étudiantes angevines posent pour une photo de groupe avec l'ensemble du personnel d'un orphelinat
Ces missions s'inscrivent dans un partenariat avec l'ASPECA Enfants d'Asie basée à Paris qui gère ces orphelinats. Cyprienne Bridonneau, ludothécaire angevine assurant des cours en Licence du jeu et du jouet à Cholet, était en contact avec cette association. Mme Kem KimLang, directrice générale des orphelinats ASPECA, de passage à Angers pour visiter sa ludothèque, a été enthousiasmée par cet espace d'accueil autour du jeu et a souhaité les mettre en place au Cambodge. Et voilà Cyprienne Bridonneau sollicitée pour participer au projet en apportant son savoir-faire. Elle accepte et décide d'y associer les étudiants de l'ITBS à qui elle donne des cours. Marie-Jeanne Trousset, directrice de la formation, approuve l'idée.

Soutenir et aider

Depuis 2004, 6 équipes de deux étudiantes sont parties au Cambodge (les garçons ne sont pas sollicités pour ce stage à cause de difficultés de gestion interne, comme le logement). Leur mission ? Tout d'abord, former les membres du personnel responsables des lieux d'accueil au cours d'une semaine de formation, en mai. Car il s'agit bien d'accompagnement à travers la passation de savoirs pour ensuite laisser les employés cambodgiens gérer seuls ces espaces. Les étudiantes travaillent à la mise en place et à l'encadrement des ateliers, à l'organisation, au rangement, à faire appliquer un règlement intérieur et un planning de travail. Elles apprennent aussi aux employés à fabriquer des jouets à partir de prototypes de jeux rapportés de France. La construction de jeux traditionnels en bois, tissu, pâte à sel ou tout support trouvé sur place pallie l'achat et l'importation de jouets, qui restent très chers.

Plus qu'un stage

Après la semaine de formation, Cyprienne Bridonneau accompagne les étudiantes encore 3 semaines. Sans pour autant leur donner des instructions : leur travail est réalisé en complète autonomie : elles réalisent des inventaires, des bilans, encadrent, valorisent suivant un programme établi sur proposition de Mme Kem KimLang. Durant les 3 mois de stage, elles passeront dans une grande partie des orphelinats de l'ASPECA.

Côté budget, les 3 mois de stage sont au frais des étudiantes, l'ASPECA ne disposant pas assez de fonds pour payer leur séjour sur place. Le logement et le transport entre les centres peuvent être assurés par l'association, les frais d'avion et de repas restant à leur charge. L'Université d'Angers participe au financement du projet à hauteur non négligeable de 3 000 €. Les étudiantes complètent en sollicitant d'autres subventions car cette somme ne suffit pas. En effet, les frais de formation des personnels cambodgiens pendant une semaine, transport et nourriture compris, à leur charge, coûtent déjà 1500 dollars.

Lucie Bellot, étudiante de l'ITBS, apprend à 5 femmes du personnel de l'orphelinat à jouer à un jeu constitué d'un dé et d'un plateau de jeu sur lequel est dessiné un serpent avec des échelles
Tous les ans, les étudiantes s'assurent du bon déroulement des dispositifs mis en place par leurs prédécesseurs, qui répondent toujours présentes avant le départ et sur place. Mme Kem KimLang suit de près le déroulement de leur travail. Chaque nouvelle mission s'accompagne d'une « nouveauté », selon un thème qui change chaque année. Les étudiantes de la cuvée 2011 emporteront dans leurs bagages un herbier composé par une classe de l'école publique de Chalonnes-sur-Loire, des jeux de tradition asiatique et du monde, des jeux éducatifs et des jouets. Elles présenteront ces travaux aux enfants de chaque orphelinat dans lesquels elles passeront. Une bien belle mission que de faire découvrir la flore de Loire des enfants d'ici à ceux de là-bas. D'autant qu'elles rapporteront des herbiers confectionnés au Cambodge pour les écoliers français.

Cette expérience « paie » grâce aux compétences acquises sur place : les 12 étudiantes parties depuis 2004 ont toutes trouvé un travail en ludothèque ou médiathèque.

Thérèse Rosset

Commentaire de Nathalie posté le 15 janvier 2013 à 09:10

Cet échange est vraiment beau. Je suis née en France et d'origine Cambodgienne. Je suis heureuse et fière qu'à Angers existe et perdure cet esprit d'échange de savoir.

Etudiante en M2 Négociateur Trilingue en Commerce International

*
*
*