Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Spoc Tourisme - Université Angers

Small private online course

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Apprendre les bases du tourisme en jouant

Philippe Violier remet son prix à Manon Evrard

L’UFR Esthua et la start-up Tourism Academy ont conçu et développé une formation en ligne destinée aux nouveaux étudiants de master. Avec la possibilité de poursuivre les cours en se défiant lors de batailles de connaissances. Trois jeunes femmes sont montées sur le podium. Elles ont été récompensées le 20 février.

Chaque année, l’UFR Esthua, Tourisme et culture accueille près de 400 étudiant·e·s en 1re année de master. « Un grand nombre n’a pas suivi une formation spécifiquement centrée sur le tourisme auparavant, constate Philippe Duhamel, responsable du département Tourisme et loisirs à l’Esthua. Donc, dans les premiers mois, nous leur proposons une mise à niveau sur les concepts, les acteurs et les lieux… »

Pour la première fois cette année, les cours n’ont pas eu lieu en amphi, mais en ligne. Dotés d’un code personnel, les étudiants se sont connectés à une plateforme, à partir de fin septembre et pour deux mois.

Accessible à tout moment, à partir de tous types de terminaux (ordinateur, tablette, smartphone…), le cours a été découpé en 11 sessions de 4 heures. Elles permettent d’aborder de nombreuses thématiques (e-tourisme, clientèles internationales…), en plus du cours lui-même intitulé « Décrypter et comprendre le tourisme ».

« Mieux apprendre »

La formation se compose de vidéos d’enseignants-chercheurs, filmés au Lab’UA, de données classiques, d’infographies, de quiz… « On peut regarder le cours, se le repasser, réessayer, échanger sur un forum… Il faut répondre à des questions pour valider un niveau et pouvoir accéder au suivant. C’est à la fois très synthétique et très ludique, avec une “gamification” des apprentissages. Tout ceci emmène l’étudiant et lui permet de mieux apprendre », explique le géographe Philippe Duhamel, l’un des intervenants de ce Spoc (Small private online course, à différencier du Mooc, Massive open online course, destiné à un public plus large).

À la fin du semestre, 130 étudiants (sur 134) ont validé le module obligatoire de connaissances de bases. Près des deux-tiers (84) ont suivi avec succès l’ensemble du cursus, avec ses 11 formations.

En plus des cours, pour conforter leurs connaissances, les étudiants avaient la possibilité de se défier lors de battles. Objectif : répondre le mieux possible à une série de questions aléatoires. Quelque 1300 batailles ont été disputées, et 140 000 réponses validées.

Récompenses

La grande gagnante de l’exercice s’appelle Manon Évrard. C’est elle qui a marqué le plus de points. Le 20 févier 2018, elle a reçu son prix et divers cadeaux (bon d’achat, parure de stylo…) des mains de Philippe Violier, directeur de l’Esthua et de Marie Bergereau, cofondatrice de la start-up Tourism Academy, spécialisée dans la formation digitale des professionnels du tourisme.

Manon Evrad a devancé deux camarades du master Direction de projets ou établissements culturels, Juliette Cousin et Gwendoline Soler. « Ça nous a permis d’acquérir les connaissances de base en tourisme, explique cette dernière, qui était en licence LEA l’année dernière. Et le fait que ce soit sous forme de jeu est quelque-chose de très stimulant ». « La battle permet de voir si on a bien retenu le cours, complète Manon Évrard, diplômée de géographie. Le gros point positif, c’est la façon dont on a pu apprendre et le fait qu’on pouvait s’y mettre quand on le voulait ».

Les trois lauréates en compagnie des trois enseignants intervenant dans le Spoc et de Marie Bergereau (à gauche), cofondatrice de Tourism Academy

*
*
*

Vers un Mooc francophone

Pour mener à bien ce projet, l’UFR Esthua s’est associée à Tourism Academy. La jeune entreprise spécialisée dans la formation digitale des professionnels du tourisme a mis à disposition une partie de ses contenus et son savoir-faire en matière de pédagogie numérique.

Les deux partenaires n’entendent pas s’arrêter là. Ils travaillent déjà à un projet de formation diplômante en ligne, un Mooc qui permettra de faire rayonner le savoir-faire universitaire et touristique français à l’international.