Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

L'UA et l'Indonésie - Université Angers

L'UA et l'Indonésie

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

L'UA et l'Indonésie

La Gadjah Mada University et l'UA pourraient décider d'un nouveau partenariat

Depuis 2008, l'Université d'Angers développe les échanges avec l'Indonésie, associant formation, recherche et innovation. Du 1er au 9 juin, Sylvine Chevalier, enseignant chercheur, John Webb, vice-président à l'international de l'UA, et Sophie Saramito, vice-présidente de la Région Pays de la Loire et déléguée au tourisme, se sont rendus dans le plus grand archipel du monde.

Tout a commencé en 2008. Une délégation du Sahid Institute de Jakarta se rend alors à Angers dans le but de mettre en place un double diplôme avec l’UFR Ingénierie du Tourisme, du bâtiment et des services (UFR ITBS). "La rencontre s'est faite un peu par hasard, sourit Sylvine Chevalier, enseignant chercheur à l'ITBS. Mais je suis tout de suite tombée sous le charme de ces visiteurs". Depuis ce rendez-vous, l'Université d'Angers développe de nouveaux programmes chaque année, avec différentes institutions : L'Universitas Indonesia, l'Udayana University, le Bali State Politechnick et le Sahid Institue. Les relations entre l'UA et l'Indonésie se caractérisent par plusieurs dimensions complémentaires axées sur la durabilité : la formation, la recherche et l'innovation. Des échanges d'étudiants et d'enseignants sont ainsi organisés chaque année avec les différents partenaires indonésiens.

Deux sites touristiques à exploiter

Du fait de sa relation privilégiée avec ce pays émergent, "l'ITBS est devenue une formation phare pour les autorités indonésiennes, se félicite Sylvine Chevalier. C'est d'ailleurs l'institut qui reçoit le plus d'étudiants indonésiens en France." L'enseignante, qui a conduit la délégation en visite dans ce pays, a ainsi été reçue par le chef de cabinet du ministre du tourisme indonésien, "une grande fierté" confie-t-elle. L’ambassade de France à Jakarta a joué un rôle majeur dans le développement de ces échanges avec l'Indonésie. "Après avoir eu le soutien de l'ambassadeur d'Indonésie en janvier, nous avons maintenant le soutien de madame l'ambassadeur de France à Jakarta" se félicite Sylvine Chevalier.

Deux projets de "mise en tourisme" des sites de Borobudur et Prambanan sont également à l'étude. En clair, les différents partenaires - ministères français et indonésien du tourisme, régions des Pays de la Loire et de Yogyakarta, universités d'Angers et de Gadjah Mada - réfléchiraient ensemble à la manière d'exploiter les deux sites touristiques. Cette coopération pourrait faire l'objet de recherches et de stages de terrain pour les étudiants de l'ITBS. "L’Indonésie est un choix intelligent, relève John Webb, vice-président à l'international, également du voyage. Il y a évidemment un intérêt stratégique de développement durable très fort."

 

A lire également, le résumé de la Journée Indonésie

Baptiste CROCHET
baptiste.crochet @ univ-angers.fr

Le projet en images

Le site touristique Borobudur pourrait prochainement être exploité par les ministères français et indonésien du tourisme, les régions des Pays de la Loire et de Yogyakarta, les universités d'Angers et de Gadjah Mada.
Le site touristique Borobudur pourrait prochainement être exploité par les ministères français et indonésien du tourisme, les régions des Pays de la Loire et de Yogyakarta, les universités d'Angers et de Gadjah Mada.
Le site touristique Borobudur pourrait prochainement être exploité par les ministères français et indonésien du tourisme, les régions des Pays de la Loire et de Yogyakarta, les universités d'Angers et de Gadjah Mada.
Un second site, Prambanan, ferait également partie du projet.
Sophie Saramito, vice-présidente du conseil régional en charge du tourisme, Sylvine Chevalier, enseignant-chercheur à l'ITBS, et le responsable du tourisme de la région de Yogyakarta travaillent conjointement à l'élaboration du futur partenariat.
L'université Gadjah Mada, surplombée par un volcan, serait le nouveau partenaire de l'UA.

Commentaire de Leroy posté le 20 juin 2013 à 11:38

Bonjour, il me semble que le volcan en arrière plan est le

Mt Merapi

*
*
*