Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Des étudiantes au Cambodge - Université Angers

Des étudiantes au Cambodge

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Des étudiantes développent des ludothèques au Cambodge


C’est un partenariat qui dure depuis plus de 10 entre l’UA et l’association Enfants d’Asie en charge de 24 villages d’enfants au Cambodge. Chaque année, deux étudiantes de la Licence pro. Métiers du jeu et du jouet de l’Esthua, partent en stage au Cambodge afin de développer et d’accompagner les ludothèques au sein des orphelinats.

À l’origine, une rencontre

Enthousiasmée par sa visite à la Ludothèque d’Angers en 2003, la présidente de l’association décide de faire appel à l’Esthua, et en particulier aux responsables de la formation Licence pro. Métiers du jeu et du jouet basée à Cholet pour développer le système de biblio-ludothèques en Asie. Depuis, chaque année, deux étudiantes se voient proposées un stage de 3 mois au Cambodge, avec pour mission de répondre aux besoins en jeux dans les orphelinats du pays.

Durant les 15 premiers jours de stage, les étudiantes, encadrées par Eva Szarzinsky gestionnaire du projet en France, réunissent les responsables des ludothèques des différents orphelinats pour les former et les accompagner vers une gestion en autonomie de leur lieu.

Les étudiantes répartissent ensuite leur temps entre les différents orphelinats de la région et restent environ 3 semaines dans chaque orphelinat. Là, elles tâchent d’appliquer tout ce qui a été vu en formation.
Ainsi, pendant 3 mois, ces jeunes filles s’attachent-elles à développer et fabriquer des jeux comme « le jeu du gruyère », « la course des tortues » pour les enfants cambodgiens. Ces jeux sont créés à partir des matières locales tout en tenant compte du contexte culturel du pays.

S’épanouir par le jeu

En parallèle, l’Esthua participe au projet de création d’une ludothèque solidaire dans le refuge d’enfants de l’ONG AVEC à Battambang au Cambodge en proposant chaque année à une étudiante de la Licence pro. Ludothécaire, médiation par le jeu de partir en stage là-bas.

Si le développement des biblio-ludothèques est primordial dans ces orphelinats, il s’agit avant tout d’une nécessité pour l’enfant car le jeu aide au développement et participe au bien-être et à l’épanouissement de chaque individu. «Si on prive l’enfant de jouets, on forme un individu renfermé, sans capacité sociale ni cognitive» nous explique Patricia Oger, intervenante professionnelle dans la Licence pro. Ludothécaire, médiation par le jeu et consultante pour les ludothèques.

Une chance inouïe

« Ce qui manque sur place c’est le matériel, nous sommes donc attendues comme le Messie » nous raconte Eva qui, en tant qu’ancienne étudiante de la licence pro., est déjà partie en 2011 et accompagne aujourd’hui les étudiantes lors de leur stage. Et pour dire, depuis que le partenariat existe, les projets et animations fusent avec notamment la mise en place des « malles itinérantes », des valises remplies de jeux et de livres qui se déplacent d’orphelinats en orphelinats depuis 3 ans.

Si les enfants sont ravis de la venue des étudiantes, les jeunes filles en ressortent elles aussi grandies. Elles développent notamment de nouvelles qualités essentielles au métier de ludothécaire comme l’adaptation, le sens de l’observation et surtout l’improvisation.

Avec seulement 2 formations de ce type en France et une expérience professionnelle aussi enrichissante, les stagiaires françaises trouvent très facilement du travail une fois leur diplôme obtenu.