Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Lecture publique - Université Angers

Lecture publique

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Séance active de lecture numérique

carré presse de la BU Saint où des sièges ont été installés, ainsi qu'un écran
Des auteurs ont participé à une séance de lecture publique jeudi 15 décembre à la BU Saint-Serge.

Ce temps collectif a conclu la journée professionnelle consacrée aux mutations numériques dans le domaine de l'édition organisé par le Centre de ressource du livre des Pays-de-la-Loire.

Joachim Séné, Cécile Portier, Pierre Ménard, François Bon, Daniel Bourrion et Antoine Emaz, auteurs de la maison d'édition de textes numériques « Publie.net » ont participé à une expérience particulière. « C'est une activité qui tient de la scène, de la voix, du corps », explique François Bon, fondateur de publie.net. Cette séance a en effet été conçue comme une « performance littérature et numérique ». Autrement dit, une lecture mêlant la voix au son et à l'image. Le carré presse de la BU a été équipé pour l'occasion de micros, enceintes, et écran. « Le contexte de lecture se soigne, insiste François Bon, l'outil numérique rend la lecture différente de celle que l'on pratique pour soi, à voix haute ou silencieuse ».

Thérèse Rosset

Témoignage d'auteur

Daniel Bourrion, écrivain numérique chez publie.net, explique sa démarche.

lecture_publique_DBourrion.mp3

Performances hétéroclites

Illustrations sonores de deux performances, menées en duo et en solo.



  • Lectures croisées par Cécile Portier et Pierre Ménard

  • François Bon lit « Terres », expérience web de Daniel Bourrion

Flux RSS des commentaires

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Qu'est ce que Publie.net ?

Cette maison d'édition fondée par François Bon en 2008 est une coopérative d'édition numérique qui « expérimente la présence de textes contemporains sur les vecteurs de diffusion numérique comme Itunes, Amazon ». Les auteurs reçoivent le moitié de la recette nette générée par leur publication.