fr | en

Séparés par des virgules

Maxime FleuryImmunologie

    • Faculté de santé
    • Département Pharmacie
      0244688368(IRIS)
    • 28 rue Roger Amsler - CS 74521 - 49045 - Angers cedex 01
    • Immunologie

    Afficher UFR de Médecine sur une carte plus grande
    • Groupe d'Etude des Interactions Hôte-Pathogène, EA 3142

    • Institut de Biologie en Santé, CHU d'Angers, 4 rue Larrey, 49933 ANGERS Cedex 9
    • Groupe d'Etude des Interactions Hôte-Pathogène, EA 3142
    • Institut de Biologie en Santé, CHU d'Angers, 4 rue Larrey, 49933 ANGERS Cedex 9

    Discipline

    Immunologie

    Thèmes de recherche

    La mucoviscidose est la maladie génétique rare la plus fréquente dans la population caucasienne. Son pronostic est étroitement lié à l’atteinte des voies respiratoires par des agents infectieux comme les espèces du complexe Scedosporium apiospermum. Le complexe S. apiospermum se situe au deuxième rang parmi les champignons filamenteux colonisant les voies aériennes des patients atteints de mucoviscidose. Cette colonisation fongique peut aboutir à de véritables infections disséminées sévères en cas de déficit immunitaire. Les mécanismes permettant l'établissement du champignon dans les voies respiratoires et notamment l’échappement à la réponse immunitaire sont très peu connus. De plus, il n'existe pas aujourd'hui de méthode standardisée pour le sérodiagnostic des infections causées par ces espèces.

    La compréhension des mécanismes pathogéniques de S. apiospermum, la recherche de marqueurs diagnostiques des scédosporioses et l'identification de nouvelles cibles thérapeutiques sont donc le sujet de mes recherches.

    Plus particulièrement, je m’intéresse à l’échappement au stress oxydatif qui est considéré comme une étape essentielle dans le processus pathogène. En effet, lors de la réponse inflammatoire au cours de l’infection, de nombreuses espèces oxygénées réactives sont produites par les macrophages et les neutrophiles afin d’éliminer le pathogène. L’objectif de ces recherches est de préciser les enzymes fongiques impliquées dans la dégradation des espèces oxygénées réactives afin d’identifier des facteurs de virulences, potentiels marqueurs des infections et cibles thérapeutiques.

    CV

    - depuis 2012 : Maître de Conférences (Immunologie), Université d’Angers, UFR Santé

    - 2011 : Pharm.D

    - 2007 : Ph.D

  • Courriel : maxime.fleury @ univ-angers.fr
Modifier ma fiche
Scroll