Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Résultats de la recherche

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Imprimer cette page
Retour à la page de recherche
Sandrine Emin-Guibert

Emin-Guibert Sandrine

sandrine.emin @ univ-angers.fr
  • Institut Universitaire de Technologie - IUT
  • Departement GEA - Enseignants et Chercheurs
    Responsable Licence Professionnelle Management des Entreprises Culturelles - Gestion
  • A2-22
  • 0244688859
  • 4 Boulevard Lavoisier - BP 42018 - 49016 - ANGERS
  • Resp. LP management des entreprises culturelles, IUT Angers

Discipline

Sciences de Gestion

Thèmes de recherche

Entrepreneuriat (émergence, modèle d'affaires)

Entrepreneuriat collectif

Entrepreneuriat en Économie sociale et solidaire

Entrepreneuriat culturel et créatif - Clusters - quartiers et villes créatives

 

Axes de recherche

Mes recherches portent principalement sur les dynamiques entrepreneuriales (caractérisation, émergence et persistance). Pourquoi et comment émerge des entreprises, des collaborations inter-entreprises ? Comment accompagner l’émergence de nouvelles entreprises, de nouvelles coopérations ? Comment faire perdurer ces dynamiques dans le temps ? Comment caractériser les projets entrepreneuriaux qui se revendiquent d’un « entreprendre autrement » ?

Plus précisément, depuis le début des années 2000 (travail doctoral), mes recherches s’articulent autour de deux axes principaux : (1) l'explication de l’intention de créer des entreprises de deux populations rarement en situation d’entreprendre (chercheurs de la fonction publique et étudiants) et, (2) l'étude des phénomènes entrepreneuriaux collectifs dans différents contextes (entreprises collectives, clusters).

Mes terrains d’investigation privilégiés sont, depuis le milieu/fin des années 2000, l’économie sociale et solidaire et le secteur culturel et créatif.

Recherches en cours - Etude des phénomènes entrepreneuriaux collectifs dans différents contextes (entreprises collectives, clusters)

Ces travaux de recherche évoluent dans deux sens complémentaires : une réflexion conceptuelle sur les cadres d’analyse des projets entrepreneuriaux qui se revendiquent d’un « entreprendre autrement » et un volet empirique autour de l’analyse de deux formes d’action collective, souvent imbriquées : l’étude des entreprises collectives (coopératives, associations) et l’étude d’efforts inter-organisationnels collectifs  (processus d’émergence de projets entrepreneuriaux hybrides associant des acteurs pluriels relevant de sphères et d’organisations professionnelles différentes, émergence de dynamiques coopératives inter-entreprises).

La réflexion conceptuelle vise à définir les particularités de l’entrepreneuriat collectif et de l’entrepreneuriat en économie sociale et solidaire ainsi que les cadres théoriques et méthodologiques pertinents pour analyser ces projets multi-acteurs, multi-niveaux et multi-dimensionnels.

Sur la partie empirique, il s’agit de répondre aux questions suivantes : comment expliquer la coopération inter-organisationnelle ? Comment les organisations et les individus coopèrent-ils ? Comment s’accordent-ils et s’engagent–ils dans un processus entrepreneurial collectif ? Comment s’organise le processus de création d’une entreprise collective ? Pourquoi la coopération prend-elle une forme plutôt qu’une autre (instituée ou non) ? Comment les dynamiques impulsées collectivement perdurent-elles dans le temps ?

L’étude du secteur associatif et du montage de sociétés coopératives (coop loi 47, Scic) permet, en outre, dans la perspective de l’économie plurielle développée par K. Polanyi, de mieux comprendre les processus de création de valeurs plurielles à l’œuvre. Quelles valeurs sont produites ? Comment sont-elles créées ? Quelles sont les différentes logiques à l’œuvre ?

Recherches passées : L’intention d’entreprendre de populations rarement en situation d’entreprendre (chercheurs de la fonction publique, étudiants).

Ma contribution s’inscrit dans la perspective théorique de l’école de la décision en Entrepreneuriat fondée notamment sur les modèles psychosociaux d’intention.

Ma recherche doctorale s’est attachée à un mode particulier de transfert de technologie université-industrie : la création d’entreprise de technologie innovante. Positionné en amont du processus d’émergence organisationnelle, mon travail a visé à expliquer l'intention individuelle de créer une entreprise des chercheurs de la fonction publique suite à la loi n°99-587 sur l’innovation et la recherche du 12 juillet 1999. Une démarche de nature confirmatoire a été adoptée. Ce travail a donné lieu à plusieurs publications et à des prix (Prix de thèse transversale de la FNEGE, Prix du Meilleur papier étudiant ASAC 2001).

Suite à mon travail de doctorat, j’ai contribué à la constitution de l’observatoire international des intentions entrepreneuriales des étudiants (OI²E²) dans le contexte de mise en œuvre des Maisons de l’entrepreneuriat. Ces travaux, au-delà de l’objectif de caractérisation et de renseignement de l’activité entrepreneuriale des étudiants, vise à s'interroger sur l’efficacité des formations à l’entrepreneuriat et sur les croyances et attitudes qu’ont les étudiants vis-à-vis de l’entrepreneuriat, et sur la façon dont elles peuvent agir sur leur intention de se lancer dans ce type d’activité après leurs études. D’une manière générale, le but est d’obtenir des pistes sur le type de contenu à donner aux formations à l’entrepreneuriat.

CV

  • Chercheure au Granem
  • Administratrice de l'Académie de l'Entrepreneuriat et de l'Innovation
  • Co-animatrice de l'Axe 4 "Innovation, Développements, Solidarité" de la SFR en LLSHS Confluences, UA
  • Enseignements :management stratégique, entrepreneuriat, management des PME, management spécialisé (management des organisations de l’économie sociale et solidaire et management des organisations culturelles).
  • Mini-Biographie :ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure de  Cachan (ENS), agrégée du secondaire en économie et gestion option gestion comptable et financière (1998), titulaire d’un doctorat en sciences de gestion (2003, Prix de thèse transversale de la FNEGE), je suis maître de conférences depuis le 1er septembre 2004 à l’université d‘Angers après avoir enseigné à l’IAE de Grenoble 2 de septembre 1999 à août 2004 en tant qu’Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche et Allocataire monitrice normalienne.
  • Contrats de recherche

2010-2014

Co-responsabilité de  l’axe « Attractivité du territoire : culture, aménagement et développement économique » analysant les ressorts et enjeux d’une spécialisation sur la culture pour un territoire, du programme régional « Valeur(s) et Utilités de la culture : une perspective territoriale », financé par la Région Pays de la Loire et labélisé MSH Ange-Guépin (Nantes) et coordonné par Dominique Sagot-Duvauroux (GRANEM, Angers). Le projet associe des chercheurs en économie, gestion, géographie, sociologie, info-com, arts plastiques, architecture, scénographie et urbanisme répartis sur Nantes et Angers et est associé à des partenaires institutionnels culturels autour de la question de la définition, la construction et l’évaluation de la valeur des activités culturelles.

Ma participation repose sur l'analyse des dynamiques coopératives nouées entre entreprises créatives co-localisées  (économie des proximités) et l'analyse de cas d'entrepreneuriat collectif.

2014-2016

Participation au programme « Coopérations et développement territorial : des solidarités renouvelées au service de l’innovation dans les espaces ruraux », financé par l’Université d'Angers et porté par Geneviève Pierre (ESO, Angers). Le projet CODESOL, pluridisciplinaire (sociologie, économie, gestion, géographie, info-com), associant 8 chercheurs de 4 laboratoires d’Angers Loire Campus (GRANEM, ESO, LARESS et ESSCA) questionne les modalités d’ancrage au territoire de l’activité, de l’emploi, des revenus, des ressources, grâce aux différentes formes de coopérations qui s’y inscrivent.

Ma participation s’inscrit dans l'étude de Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE). Au-delà des coopératives instituées, ce projet cible également les coopérations de proximité, au sein des espaces ruraux ligériens.

2012

Participation au projet « Economie des filières culturelles » financé par le Conseil Régional des Pays de la Loire et coordonné par Dominique Sagot-Duvauroux (GRANEM, Angers). Cette étude  mobilise les enseignants-chercheurs responsables de différentes formations spécialisées dans le domaine culturel de la Région pour étudier chacune des filières en suivant une problématique et une méthodologie commune.

2009-2012

Participation au programme « Usage du Chiffre dans l’action publique », financé par la Région Pays de la Loire, labélisé MSH Ange Guépin (Nantes) et porté par Martine Mespoulet (CENS, Nantes). Ce projet pluridisciplinaire réunit une soixantaine de chercheurs en droit, géographie, sociologie, sciences économiques, sciences de gestion et science politique, appartenant à des laboratoires de recherche des universités d’Angers, de Nantes et du Maine et à des centres de recherche d’autres universités françaises et étrangères. Il a pour objectif de constituer un pôle de recherche positionné au niveau national et international sur les questions théoriques et méthodologiques posées par les usages de la quantification dans l’action publique aux différents échelons territoriaux du niveau local jusqu’au niveau international, avec l’étude de l’action des organisations internationales. Ce projet bénéficie d’une collaboration active avec les collectivités territoriales partenaires qui y sont associées, la Direction Régionale de l’INSEE et le Centre associé régional du CEREQ.

Ma participation s’inscrit dans une réflexion portée sur l’emploi dans l’économie sociale et solidaire.

2007-2011

Participation au programme LIens PROducteurs – Consommateurs, financé par le programme PSDR « Pour et Sur le Développement Régional » et piloté, pour la région ligérienne, par Sandrine Scheffer (Eso, Angers). LiProCo est un projet interrégional - entre Grand-Ouest et Rhône-Alpes, qui réunit des acteurs de terrains (FR Civam, Chambres d'agriculture, acteurs de l'agriculture biologique et des circuits courts) et des enseignants-chercheurs issus de plusieurs disciplines des sciences humaines (anthropologie, géographie, gestion, marketing, socio-économie, sociologie). Le programme vise à cerner les démarches de valorisation des produits alimentaires et activités connexes fondées sur les proximités producteurs-consommateurs et à préciser leurs facteurs d'émergence et de pérennisation.

Ma participation s’inscrit dans l’analyse du fonctionnement des dynamiques collectives multiacteurs, notamment à travers l’étude de l’introduction de produits bio et locaux en restauration collective. Les diverses initiatives prises par les responsables de cuisines dans l'approvisionnement en produits biologiques et /ou locaux, dont l'antériorité est variable (de plusieurs années à quelques mois), constituent autant de terrains empiriques pour repérer des projets d'action possibles et pour ainsi mieux cerner la genèse et la mise en œuvre de démarches d'introduction de tels produits.

2006-2008

Participation au programme « Emergence des Entreprises en économie sociale et solidaire » financé par la DIIESES et piloté par Henry Noguès et au programme ESS-ASDL - Acteurs, Structures et Développement Local dans l’Économie Sociale et Solidaire financé par le Conseil Régional des Pays de la Loire. Programme de recherche interdisciplinaire mené avec des équipes de recherche du Grand Ouest.

Ma participation repose sur la caractérisation des dynamiques entrepreneuriales de l’ESS, notamment à travers une réflexion conceptuelle sur les cadres d’analyse des projets entrepreneuriaux qui se revendiquent d’un « entreprendre autrement » et une recherche exploratoire sur les sociétés coopératives d’intérêt collectif (statut relevant de la loi de 2001).

Publications

Articles dans des Revues à comité de lecture répertoriées FNEGE / CNRS et/ou AERES

  1. Bréchet J., EMIN S., Schieb-bienfait N., (2014), "La recherche-accompagnement : une pratique légitime", Finance Contrôle Stratégie, vol. 17, n°2 (juin) [FNEGE 3, CNRS 3, AERES B].
  2. EMIN S., Schieb-bienfait N., (2013), "Analyse des processus entrepreneuriaux à partir d’une entrée par le projet : une application sur un territoire de la Confédération Paysanne", Revue de l'Entrepreneuriat, vol , n° 1-2.[FNEGE 3, AERES C]
  3. EMIN S., Schieb-bienfait N., (2011), "How does the non-profit economy affect entrepreneurship?", Int. J. Entrepreneurship and Small Business, Vol.14, n°4. [FNEGE 4, CNRS 4, AERES C]
  4. Boissin J., Chollet B., EMIN S., 2009, "Les déterminants de l’intention de créer une entreprise chez les étudiants : un test empirique", M@n@gement, Vol.12, n°1, 28-51. [FNEGE 2, CNRS 2, AERES A]
  5. EMIN S., Guibert G, 2009, "Mise en œuvre des sociétés coopératives d'intérêt collectif (SCIC) dans le secteur culturel: diversités entrepreneuriales et difficultés managériales", Innovations. Revue d’Economie et de Management de l’innovation, 2009/2, n°30, 71-97. [FNEGE 4, CNRS 4]
  6. Boissin, J-P., Chollet, B, EMIN S., 2008, "Les croyances des étudiants envers la création d’entreprise : un état des lieux", Revue Française de Gestion, n°180, janvier. [FNEGE 3, CNRS4, AERES C]
  7. Boissin, J-P., EMIN S., 2007, "Les étudiants et l’entrepreneuriat : l’effet des formations", Gestion 2000, n°3, mai-juin. [FNEGE 4]
  8. EMIN S., 2006, "La création d’entreprise : une perspective attractive pour les chercheurs publics ?", Finance Contrôle Stratégie, vol. 9, n°3, septembre.
  9. EMIN S., 2004, "Les facteurs déterminant la création d’entreprise par les chercheurs publics : application des modèles d’intention", Revue de l'Entrepreneuriat, Vol.3, n°1, décembre.

 

Autres publications

  1. Schieb-bienfait N., EMIN S., Saives A., Desmarteau R., 2014, "Dans quelle mesure le Business model (modèle d’affaires) peut-il être un outil d’accompagnement à la co-construction d’un projet entrepreneurial collectif ?", Humanisme et Entreprise, vol 1, n°316, p.27-46.
  2. EMIN S., 2011, "Halles Alstom : les bienfaits de la proximité", Place Publique, n°27, 45-48, mai-juin.
  3. Boissin J., Branchet B., EMIN S., 2009, "Students and Entrepreneurship:A comparative study France- United States", Journal of Small Business & Entrepreneurship (JSBE), Vol.22, n°2, 101-122, mars
  4. EMIN S., Schieb-Bienfait N., 2007 paru en 2009, "Projets entrepreneuriaux de l’économie sociale et solidaire : propositions  pour de nouveaux cadres d’analyse", Economies et Solidarités, volume 38-1, 127-155.
  5. EMIN S., 2004, "Les chercheurs en sciences dures et la création d'entreprise", Note Recherche de la direction de l'évaluation et de la prospective (DEP) du Ministère de l'éducation nationale enseignement supérieur recherche, n°04.05, octobre.

 

Ouvrages (ou chapitres de ces ouvrages)

  1. EMIN S., Philipart P., 2015, « David Clarence McClelland. La motivation de l'entrepreneur », in. Les Grands Auteurs en Entrepreneuriat, Collection Grands Auteurs, Edition Management et Société
  2. EMIN S., 2012, « Qu'est-ce que l'entrepreneuriat ? Contribution à un débat sémantique et théorique à partir de l'exemple de l'entrepreneuriat social », in La démarche stratégique. Entreprendre et Croître, Collection Travail et Gouvernance, Edition Presse Universitaire de Provence, Page(s) 131-142
  3. EMIN S., 2012, « Entrepreneuriat social », in Entrepreneuriat. Apprendre à entreprendre, A. Fayolle (dir.), p. 121-144, Dunod (2012), 2è ed.
  4. EMIN S., 2012, « En quoi le BM peut-il être un outil d’intermédiation pour la création de valeur dans le contexte de l’Economie Sociale et Solidaire ? », in Après une décennie de « Buzz » : quelle pertinence pour le concept de modèle d’Affaires en Stratégie ?, A-L. Saives, R.H.  Desmarteau et N. Schieb-Bienfait (coord.), JFD ed.
  5. EMIN S., Guibert G., 2011, « L’entreprise sociale – SCIC » entre intégration et tensions : le cas du secteur culturel, in L’économie sociale et solidaire. Nouvelles pratiques et dynamiques territoriales, Flahault E., Nogues H. et Schieb-Bienfait N. (dir), 2011, p. 79-98, Presses Universitaires de Rennes.
  6. Bréchet J-P, EMIN S., Prouteau L. et Schieb-Bienfait N., 2011, « Entrepreneuriat en économie sociale et solidaire : quelles voies théoriques de dépassement pour comprendre cet « entreprendre autrement » ? », in L’économie sociale et solidaire. Nouvelles pratiques et dynamiques territoriales, Flahault E., Nogues H. et Schieb-Bienfait N. (dir), 2011, p. 99-123, Presses Universitaires de Rennes.
  7. EMIN S., 2007, "Les caractéristiques personnelles et les perceptions de désirabilité et de faisabilité entrepreneuriales des chercheurs publics, in : R. PATUREL (ed.),  Dynamiques entrepreneuriales et développement économique, mars, L'Harmattan
  8. Boissin J-P., Chollet B., EMIN S., 2007, "Explaining Intention in Business Creation Among French students: A Closer Look at Professional Beliefs", in: A. Faylle (ed.), Handbook of Research in Entrepreneurial Education, Volume 2, July, éd E. Elgar
  9. Boissin J-P., EMIN S., 2007, "Une moindre fibre entrepreneuriale chez les femmes dès l’université ?", in: M. Le Berre et A. Spalanzani (eds.), Regards sur la recherche en gestion. Contributions grenobloises, L'Harmattan, 2007

 

Communications avec actes dans des congrès

  1. Schieb-Bienfait, N., EMIN S., Kogan, A-F, Pailler, D, Amberree, A, 2015, Panier Agriculture / Panier Culture : de la pertinence de la transposition du modèle AMAP pour un projet entrepreneurial dans l’univers culturel : Etude de cas, Académie de l’Entrepreneuriat, 20-22 mai, Nantes.
  2. Schieb-bienfait N., Saives A., EMIN S., 2013, "Business Model as Mediator of Value Creation: What Walue are we talking about? Evidence from cases of collective entrepreneurial projects within the non-profit sector", EGOS, Montréal, Canada, Juillet
  3. Schieb-bienfait N., EMIN S., Saives A., Desmarteau R., 2013, "Dans quelle mesure le Business model (modèle d’affaires) peut-il être un outil d’accompagnement à la co-construction d’un projet entrepreneurial collectif ?", XXII Conférence Internationale de Management Stratégique (AIMS), Clermont-Ferrand, France, Juin.
  4. EMIN S., Sagot-Duvauroux D., 2012, " Emergence et développement de dynamiques coopératives  entre des entreprises créatives co-localisées : le cas des anciennes Halles Alstom de l’île de Nantes, France », 7èmes Journées de la proximité, 21-23 Mai, Montréal, Québec, Canada.
  5. EMIN S. et Schieb-Bienfait N., 2012, « Analyse des processus entrepreneuriaux  à partir d’une entrée par le  projet : une application sur un territoire de la Confédération Paysanne »,  10e congrès international francophone de recherche en entrepreneuriat et PME (CIFEPME), 24 au 26 octobre, Brest.
  6. EMIN-GUIBERT S., Sagot-Duvauroux D., Schieb-Bienfait N. « Forms of cooperation in the heart of a creative cluster: The example of the Alstom Hall in Nantes (France) ». In : 2011. Barcelone, 2011.
  7. EMIN S., Bréchet J-P., SChieb-Bienfait N., 2010, "Explorer le champ des possibles : une posture méthodologique", XIXème Conférence de l’Association Internationale de Management Stratégique (AIMS), 1er au 4 juin, Luxembourg-ville.
  8. Bréchet J. - P., EMIN-GUIBERT S., Schieb-Bienfait N. « Comment se saisir des situations entrepreneuriales : une approche méthodologique fondée sur l’exploration des possibles ». In : Xème Congrès International Francophone sur l'Entrepreneuriat et la PME (CIFEPME). 10/2010. [s.l.] : [s.n.], 2010.
  9. EMIN S., Schieb-Bienfait N., 2009, "Ce que l’économie sociale et solidaire fait à l’entrepreneuriat ou les défis que l'économie sociale et solidaire pose aux paradigmes dominants de l'entrepreneuriat", 6ème congrès de l'Académie de l'Entrepreneuriat, 20-21 novembre 2009, Sophia Atipolis
  10. EMIN S., Guibert G., 2008, "L’émergence des SCIC dans le domaine culturel", Colloque International Economie Sociale et Solidaire "Nouvelles pratiques et Dynamiques territoriales", Nantes, 29-30 sept.
  11. EMIN S., Schieb-Bienfait, N., 2007, "Projets entrepreneuriaux de l’économie sociale et solidaire : propositions pour de nouveaux cadres d’analyse", 5è congrès de l'Académie de l'entrepreneuriat, Octobre Sherbrook, Canada.
  12. Boissin, J-P, EMIN S., Herbert J., 2007, "Les étudiants et la création d’entreprise : une étude comparée France – Etats-Unis", XVIème Conférence de l’Association Internationale de Management Stratégique (AIMS), 6-8 juin, Montréal, Québec, Canada.
  13. Boissin J-P. et EMIN S. (2006), « Une moindre fibre entrepreneuriale chez les femmes dès l’université ? », 8ème Congrès international francophone en entrepreneuriat et PME (CIFEPME), 25-27 octobre, Fribourg, Suisse.
  14. Boissin J-P. et EMIN S. (2006), « Les étudiants et l’entrepreneuriat : l’effet des formations », XVème Conférence de l’Association Internationale de Management Stratégique (AIMS), Annecy, 14-16 juin 2006.
  15. Boissin J-P., Chollet B. et Emin S., 2005, « Le faible attrait des étudiants pour l’entrepreneuriat - éléments d’analyse pour l’action »,  », XIVème Conférence de l’Association Internationale de Management Stratégique (AIMS), 6 au 9 juin, Angers.
  16. Boissin J-P., Chollet B. et EMIN S., 2005, « Les croyances des étudiants envers la création d’entreprise »,  4è congrès de l'Académie de l'entrepreneuriat, Paris.
  17. Boissin J-P., Chollet B. et EMIN S., 2004, “Explaining intention to start a business among french students”, efmd 34th EISB Conference, 8-10 sept, Turku, Finland.
  18. EMIN S., 2004, « Les croyances des chercheurs publics : quel impact sur leur intention de créer une entreprise ? », 7ème Congrès international francophone en entrepreneuriat et PME (CIFEPME), 27-29 octobre, Montpellier, France.
  19. EMIN S., 2003, “The contribution of role to the theory of planned behavior: an exploration of academic entrepreneurship”, International Council for Small Business (ICSB), 48th World Conference, 15-18 june – Belfast, Northern Ireland, 15 pages (CD ROM).
  20. EMIN S., 2003, “An assessment of role and self-identity in entrepreneurial decision-making of academic researchers”, 12th International Conference on Management of Technology (IAMOT), 13-15 may - Nancy, France, 10 pages (CD ROM).
  21. EMIN S., 2003, « Développer le potentiel entrepreneurial des chercheurs publics : quels enseignements ? », Actes du 14ème congrès AGRH-ANDCP, tome 2, p1097-1118, C. Defelix, M. Matmati, D. Retour (eds.)- 20-22 novembre – Grenoble.
  22. EMIN S., 2001, « La création d’entreprise en contexte universitaire : les facteurs de l’engagement », Xème Conférence de l’Association Internationale de Management Stratégique (AIMS) - 13-15 Juin - Québec, Canada, 27 pages (CD ROM).
  23. EMIN S., 2001, « L’engagement entrepreneurial : une clarification », The Administrative Sciences Association of Canada (ASAC) – 26-29 mai 2001, London, Canada. - Ed. Thomas A. BRYANT, Rutgers University (New Jersey), vol. 22, n°21, p.52-61.
  24. EMIN S., 2000, « A la rencontre du ‘chercheur-entrepreneur’ », Congrès international ASAC-IFSAM – 8-11 Juillet – Montréal, Canada, 10 pages (CD ROM).